vendredi 18 octobre 2019

Le coeur de l'Angleterre - Jonathan Coe

Chroniques d'outre Manche

Comment en est-on arrivé là ?

Là, c’est le Brexit ! Avec Le coeur de l’Angleterre, Jonathan Coe nous présente les années 2010 au Royaume-Uni. De la prise de pouvoir de David Cameron aux années post référendum sur le Brexit en passant par les Jeux Olympiques de Londres, les attentats..., l'auteur nous fait revivre la dernière décennie à travers les personnages déjà rencontrés dans ses précédents romans : Bienvenue au Club et Le Cercle Fermé. Romans qu'il n'est pas nécessaire d'avoir lu au préalable.

Jonathan Coe mêle habilement la réalité historique à des personnages fictifs plus vrais que nature. Ces profils différents démontrent la diversité de la population anglaise. Jamais caricatural ni donneur de leçons, l’auteur nous dépeint une Angleterre morcelée politiquement et idéologiquement. Il met en avant les fractures de la société : une classe moyenne qui se sent délaissée et une disparité importante entre les populations les plus riches et les plus pauvres. En outre, un fossé générationnel apparaît avec le développement des nouvelles technologies et des réseaux sociaux.

Jonathan Coe dresse un portrait réaliste et très acide du monde occidental pris en étau entre modernisme et conservatisme : la schizophrénie ambiante dans toute sa splendeur. En abordant les thématiques actuelles comme le racisme, l’identité sexuelle, l’homosexualité, l’immigration, le populisme… l’auteur montre que le monde change plus vite que les mentalités et que des différences se font jour dans la population selon le vécu et le ressenti de chacun.

Le point fort reste cette galerie de personnages truculents. Les principaux protagonistes et les seconds rôles sont décrits avec justesse. Les traits sont parfois poussés à l'extrême mais sans jamais tomber dans l'excès. L'auteur exploite au maximum les failles et les faiblesses de chacun tout en gardant une note d'espoir.

Servi par une écriture fluide et addictive, traité avec beaucoup d’humour, Le cœur de l’Angleterre est un roman intelligent et pertinent qui dépeint avec justesse un Royaume-Uni en pleine mutation. Bref, un régal !


dimanche 13 octobre 2019

Le temps de la haine - Rosa Montero

Le temps de la lassitude

Rosa Montero nous revient avec un troisième volet des aventures de Bruna Husky. Le premier opus Des larmes sous la pluie m'avait bluffé, le second Le poids du coeur m'avait laissé un sentiment un peu plus mitigé. J’attendais cependant avec impatience ce dernier roman : Le temps de la haine.

L'éditeur précise que ce roman peut se lire de manière indépendante. Je pense pour ma part qu'il est préférable d'avoir lu les précédents pour parfaitement s'immerger dans l'univers très particulier qui nous est présenté ici. C'est avec plaisir que l'on retrouve Bruna Husky et les autres protagonistes. L'autrice, dans les premières pages, fait en quelque sorte un résumé des épisodes précédents, une synthèse des événements et des particularités de ce futur pas très reluisant. Il permet à celui qui ne connaît pas du tout l'univers de Rosa Montero de s'y plonger tout doucement et aux autres de se remémorer les grandes lignes des premiers romans.

lundi 7 octobre 2019

Rosewater : Insurrection - Tade Thompson

Toujours aussi envoûtant

La lecture du premier tome de Rosewater m'avait laissé un sentiment mitigé : le background excellent, l'ambiance envoûtante et la construction décousue m'avaient beaucoup plu. En contrepartie la résolution des "énigmes" m'avait semblé bancale et beaucoup de questions étaient restées sans réponse. C'est donc avec une certaine impatience que j'attendais le second opus de cette série en espérant me faire une idée plus précise. Et au final, je ressors d'Insurrection tout aussi indécis.

La première originalité d'Insurrection et qu'il est chronologiquement la suite directe de Rosewater mais que les personnages sur lesquels l’intérêt se porte sont différents. Tade Thompson nous replonge avec délectation dans cet univers fourni et très imaginatif. 

Même si les personnages sont différents, on recroise régulièrement Karoo tout le long du récit. Sa présence en filigrane permet de faire le lien entre les deux romans. Les premiers chapitres nous présentent différents personnages. Tout d'abord Alyssa qui a perdu complètement la mémoire, elle ne se souvient que de son prénom. Puis vient Amina, une agente secrète du S45 et compagne de Kaaro. Anthony nous permet de comprendre l'origine du Dôme. Et Jack Jacques le maire de Rosewater, un personnage haut en couleurs. Tout ce petit monde va finir par se croiser de près ou de loin dans un seul but : sauver son monde

mercredi 2 octobre 2019

Vox - Christina Dalcher

Quelle bonne idée... 

Roman hautement recommandé par Lune, Vox est dans la lignée du best-seller de Margaret Atwood, La servante écarlate. Christina Dalcher nous présente elle aussi une dystopie effrayante, patriarcale où les femmes n'ont pas leur mot à dire. Et ici, il faut prendre ces termes au sens propre : chaque femme à un compte-mots au poignet (pardon un bracelet !) et si elle dépasse les cent mots quotidiens une décharge lui sera délivrée par ce "bracelet", décharge augmentant avec le nombre de mots prononcés.

Nous sommes dans un futur proche qui semble improbable, impossible, c'est ce que se dit (en silence) Jean McClellan, cette ex-docteure en neuroscience devenue femme (muette) au foyer. Elle regrette le temps de la contestation, celui auquel elle n'a pas pris part. Elle regrette son abstention aux derniers votes, elle qui ne se sentait pas vraiment concernée par la politique... et aujourd'hui ce président fantoche élu démocratiquement alors que personne ne le voyait gagner, a mis en place un apartheid, une ségrégation homme-femme, une société patriarcale qui fait frémir.

Le frère du président, victime d'une attaque cérébrale, ne peut plus s'exprimer. Le gouvernement en place demande à Jean McClellan de reprendre ses travaux. Elle seule peut sauver le frère du président, ses recherches étaient sur le point d'aboutir et laissaient présager un avenir meilleur pour les victimes d'accidents vasculaires cérébraux. Ainsi elle va faire tomber le président et tout le système établi, et c'est là que le bât blesse...

vendredi 27 septembre 2019

Les machines fantômes - Olivier Paquet

Des IA et des Hommes

D'Olivier Paquet je ne connaissais que Le Melkine, un space-opera qui ne m'avait pas trop emballé, et une nouvelle intitulée Pour le comprendre parue dans l'excellente anthologie Dimensions Technosciences @venir. Il est également très loquace sur Twitter où ces interventions manquent rarement de piquant.

Avec Les machines fantômes, Olivier Paquet nous livre un roman humaniste où les Intelligences Artificielles sont les maîtres du jeu. Sur une thématique très à la mode l'auteur nous livre un roman original, surprenant et intelligent. 

Composé de huit chapitres, entrecoupés de trois pastilles "modélisation", la construction du roman a de quoi surprendre. Dans la première moitié du livre, l'auteur nous présente les quatre personnages principaux : un trader, une pop star en perte de vitesse, un tireur d'élite de l'armée française et une gameuse. Ces quatre personnages atypiques ont chacun leur histoire, leur vie, leurs failles. Leurs points communs : la technologie et la rencontre "fortuite" avec cet individu aux multiples facettes, personnage clef du roman.