dimanche 11 novembre 2018

Après la chute - Nancy Kress


Quand la Terre se rebiffe...

Je poursuis ma découverte des œuvres de Nancy Kress avec cette novella publiée en 2014 aux éditions ActuSF. Nancy Kress est, entre autres, une auteure de Science Fiction penchant vers la Hard SF, et plus exactement du côté des biotechnologies (donc dans le genre Bio Punk si je m'en réfère à la classification d'Apophis). Sa novella de référence, L'une rêve, l'autre pas en est l'exemple parfait. Son recueil de nouvelles Danses aériennes, tout comme la novella Le nexus du Dr Erdamnn, publiés tous deux au Bélial, tournent plus ou moins autour de ce thème. Mais Nancy Kress est avant tout une humaniste ce qui se confirme encore une fois ici.

Après la chute est un roman très court sans temps mort au rythme crescendo. Trois fils narratifs distincts se développent tout le long du récit et vont finir par se regrouper pour le dénouement final. Et c'est par cette fin que je vais commencer. Elle n'est tout simplement pas à la hauteur de l'histoire. Abrupte et décevante, elle laisse le lecteur abasourdi. Un manque d'explication sur certains points laisse dubitatif, il est difficile d'en dire plus sans gâcher le plaisir de la découverte. Parce que le chemin est quand même très agréable...

mardi 6 novembre 2018

Anatèm (tome II) - Neal Stephenson


Exigeant & époustoufflant !

Il va être difficile de chroniquer ce tome II, puisqu'il s'agit en fait de la seconde moitié du roman. En effet dans sa version originale Anathem est un pavé de plus de 900 pages. Pour sa publication française, les éditions Albin Michel Imaginaire ont fait le choix de scinder en deux parties ce monstre littéraire de Neal Stephenson.

Si je n'ai qu'un conseil à donner, ce serait de lire ce deuxième opus dans la foulée du premier. L'univers étant bien intégré et le vocabulaire encore bien présent, on ne rencontre plus les difficultés du début. Mais d'autres arrivent... ce second tome est peut-être plus exigeant en matière de réflexion philosophique. En particulier dans la dixième partie où de longs dialogues parfois abscons frisent le génie. Il faut s'accrocher, parfois laisser couler sans essayer de tout comprendre... la trame générale se dessine doucement et l'on découvre toute l'ironie de la situation.

Et je ne vous en dirai pas plus. Si vous avez aimé les aventures de Fraa Erasmas dans le premier tome, vous serez emballé par les épisodes suivants. Si par contre vous avez eu du mal à entrer dans cet univers, je ne suis pas sûr que cela s'arrange en lisant cette seconde partie.

A noter qu'à la fin de ce second tome se trouvent en annexe, trois Calca, c'est-à-dire trois démonstrations, trois explications scientifiques de problèmes plus ou moins simples. Cela cadre parfaitement avec le corps du texte, apporte un plus indéniable et montre bien les difficultés que nous avons de percevoir la réalité.

Un glossaire assez exhaustif est également disponible à la fin de ce second tome. Le choix éditorial peut paraître osé mais pour ma part, je suis bien content de ne pas l'avoir eu dans les mains avec le premier tome. Cela m'a permis de savourer pleinement le jeu de la langue et de prendre du plaisir à chercher la signification de tel ou tel terme. La découverte d'Arbre est plus savoureuse sans cette petite aide...

Pour conclure, Anatèm est un livre rare, exceptionnel qui aborde de nombreuses thématiques sociétales, philosophiques, scientifiques. Un livre complexe mais époustouflant qui marque son temps, un livre comme on en croise peu sur sa route. Alors non, je ne suis pas sûr d'avoir tout compris ou plutôt je suis sûr de ne pas avoir tout compris mais cela n’empêche nullement la compréhension globale, ni la lecture. Anatèm est un roman scientifique qui ne laisse pas la place à la croyance ou aux superstitions, un roman qui fait la part belle aux sciences, à la philosophie et à la réflexion. Une bouffée d'air frais dans le monde d'aujourd'hui.


Pour aller plus loin, les chroniques (avec ou sans spoiler ;-) ) de : Gromovar, FeydRautha, Anudar, Apophis, Just a Word...





vendredi 2 novembre 2018

Retour sur les challenges de l'été.



Il me semble que c'était hier que je vous annonçais ma (traditionnelle) participation aux 3 challenges immuables de l'été. Et octobre vient de passer en coup d'vent... alors pour nous replonger dans la belle saison, un petit retour sur mes lectures estivales.



Dans la série Pavé de l'été, challenge que Brize nous concocte chaque année, je n'ai lu qu'un roman de plus de 600 pages mais quel roman : Anatèm de Neal Stephenson. C'est tout simplement un livre exceptionnel. A découvrir...

dimanche 28 octobre 2018

Prise de tête - John Scalzi


Drôle et intelligent

Prise de tête le nouveau roman de John Scalzi se déroule dans le même univers que l'excellent Les enfermés. Il est peu de dire que j'attendais avec impatience  les nouvelles aventures de Chris Shann et Leslie Vann, tous deux agents du FBI.

Même si ce roman peut se lire indépendamment du premier, je conseillerais quand même de commencer par Les enfermés pour bien comprendre l'univers des hadens. Un pour cent de la population souffre du syndrome de Haden. Les personnes concernées sont enfermées dans leur chair : le cerveau fonctionne parfaitement mais les muscles non. La seule possibilité pour elles est de se déplacer à l'aide de "transport", c'est-à-dire d’androïde dans lequel elles projettent leur conscience.

lundi 22 octobre 2018

Les étoiles sont Légion - Kameron Hurley


Ça suinte et ça dégouline !

Je n'ai pas vraiment aimé ce livre mais qu'est-ce qu'il est bien...

Les premières pages du roman sont assez ardues. Kameron Hurley nous plonge dans un univers très particulier, sans nous donner toutes les clefs. Il faut un certain temps d'adaptation pour visualiser les différents concepts et le monde décrit.

Zan se réveille, amnésique et blessée sur le vaisseau-monde Katarzyna. Jayd qui se dit être sa sœur, lui explique qu'elle doit retourner sur un autre vaisseau-monde le Mokshi. Cela lui permettra de retrouver la mémoire et de sauver son monde ! Petit à petit on comprend que les vaisseaux-mondes sont organiques, qu'ils vivent, respirent comme nous. Une enveloppe de peau et à l'intérieur, des tissus, des artères, des chairs qui évoluent, se dégradent, se régénèrent. Les fluides et mucus suintent de partout, et tout le monde vit, respire, mange,... dans ces vaisseaux !

Une première critique m'a dissuadé de lire ce roman. J'avais peur qu'il soit trop gore, trop glauque. Mais les éditions Albin Michel m'ont gentiment fait parvenir le roman sous sa forme numérique. Je ne pouvais pas faire la fine bouche. Je me suis lancé dans l'aventure, car oui, c'est une aventure faite de hauts et de bas !