jeudi 1 septembre 2016

Un pont sur la brume - Kij Johnsson


En cette rentrée 2016, la collection Une Heure-Lumière est de retour avec deux nouveaux livres : Un pont sur la brume de Kij Johnsson et L'homme qui mit fin à l'histoire de Ken Liu (qui sera l'une de mes prochaines lectures !)

Un pont sur la brume est un texte dit de fantasy, genre dont je ne raffole pas, mais qui n'a de fantasy que le contexte : une période que l'on peut considérer comme médiévale par certains aspects, une brume mystérieuse, auxquelles s'ajoutent quelques mythes et légendes. Quant à l'histoire, ce n'est rien d'autre que la construction d'un pont ! Dit comme ça je ne suis pas sûr que ce soit très vendeur et pourtant...

lundi 29 août 2016

Le système d - Nathan Larson


New York dans un avenir proche, décimée par une "supergrippe" et dévastée par une série d'attentats, est vidée de sa population. Les rares survivants l'ont quittée depuis longtemps. Quelques irréductibles sont encore présents dans cette ville où la pénurie d’électricité, d'eau et de nourriture est monnaie courante, excepté pour quelques privilégiés. 
Dewey Décimal, ancien militaire, lui, est resté. Amnésique, hypocondriaque, atteint de TOC et complètement paranoïaque, il vit dans la bibliothèque municipale où il "garde" les livres quand le procureur de la ville n'a pas besoin de lui pour effectuer les sales besognes. La dernière en date, éliminer un Ukrainien soit disant mafieux, une mission de routine pour Dewey Décimal, enfin en théorie...

Navigant entre polar et roman noir, les aventures du héros dans ce monde post-apocalyptique m'ont laissé coi. Roman court d'un peu plus de 250 pages mais qui m'a paru bien long... J'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l'univers, quant à l'intrigue elle m'a semblé bien mince et sans grand intérêt. Bref, j'ai eu l'impression de lire le scénario d'une série Z... 

Pour conclure, je dirais que ce livre, ce genre n'est pas fait pour moi... mais que d'autres, Val par exemple ont adoré. A vous de vous faire votre avis !



       






dimanche 28 août 2016

L'homme qui n'existait plus - Laurent Genefort


L'homme qui n'existait plus est un roman très court de Laurent Genefort. Il nous propose ici un huis-clos spatial. Béla Hicks se réveille seul dans sa station spatiale, abandonné par les autres membres d'équipage. Il se rend vite compte qu'il a été drogué et qu'on l'a empêché de prendre la dernière navette à destination de la Terre. Il va vite s'apercevoir qu'il n'est pas seul dans ce complexe spatial, quelqu'un le suit à la trace par le système de vidéo surveillance de la station et décide de "jouer" avec lui. Mais qui et dans quel but...

Malgré une idée originale et intéressante, un auteur que j'apprécie, pour une fois ça ne prend pas... il me manque quelque chose, une dose d'empathie, une envie d'y croire. Cela reste bien écrit, plaisant mais je suis passé à côté de l'histoire. Dommage !!!

Grosse déception sur ce titre, je préfère de loin quand l'auteur nous dépeint des civilisations extraterrestres. Ce qui m'avait enthousiasmé dans Lum'en et qui devrait me plaire dans Omale (une de mes prochaines lectures !)



        


jeudi 4 août 2016

Voyager - Stéphane Desienne


Que lire quand rien ne vous tente vraiment, voilà la question à laquelle j'ai dû répondre après avoir fini La Grande Route du Nord de Peter F. Hamilton. Je voulais quelque chose de court qui me fasse voyager. En surfant sur le net, je suis tombé sur Voyager de Stéphane Desienne, auteur et livre qui me sont complètement inconnus. La quatrième de couv' me parle des sondes Voyager, ces "bouteilles à l'espace" lancées à la fin des années 70, ni une, ni deux, c'est dans ma liseuse...

En 2177, la capitaine du Lewis & Clark, un vaisseau commercial, a pour mission de retrouver les sondes Voyager. En compagnie des 3 autres membres d'équipage et d'un Chimp, un chimpanzé doté d'une intelligence artificielle permettant de voyager à travers l'espace par saut quantique, la mission qui ne devait être qu'une routine s'avère bien plus délicate et pleine de surprises...

mardi 2 août 2016

La grande route du Nord (tome II) - Peter F. Hamilton


Après avoir lu il y a quelques semaines le premier tome de La Grande Route du Nord, je me replonge dans ce second opus qui est plus exactement la seconde partie du même livre, en effet les joies de la traduction française transforment un livre unique en un diptyque !!

Je n'ai pas grand chose à ajouter à ma première critique, cela reste du Hamilton avec de très bonnes idées, une imagination fertile et le pouvoir de nous transporter ailleurs en quelques mots. Même si ici, il y a un cruel manque d'originalité, de nombreuses similitudes avec le Cycle de Pandore et quelques personnages un peu trop caricaturaux. Sans oublier les traditionnelles longueurs de l'auteur et dans ce roman il y en a un peu trop à mon goût...

Au final, un avis mitigé, déçu par la lenteur du roman et son manque d'originalité mais ravi de me replonger dans le Sense of Wonder de l'auteur. 
Un roman que je ne conseillerai qu'aux fans de Peter F. Hamilton. Pour ceux qui ne connaissent pas l'auteur, il vaut mieux aller faire un tour du côté du Cycle de Pandore ou de Dragon Déchu.