samedi 31 décembre 2016

Les lectures du Maki en 2016 !



Une année de lecture chez le Maki ça représente quoi en chiffres... Eh oui, je reste avant tout un amoureux des stats, des tableaux, des graphs... et bien plus que des lettres (ça doit d'ailleurs parfois se ressentir dans ma prose ! lol)

Donc l'année 2016 c'est :

- 39 livres avec une prédisposition pour le numérique ;-)



- 13 339 pages, ce qui je vous l'accorde ne veut rien dire vu la diversité de formats, de polices d'écriture et de mises en page ! Enfin, cela donne :



vendredi 30 décembre 2016

TAG : Blogger Recognition Award


Je ne participe que très rarement aux TAG de la blogosphère... mais une fois n'est pas coutume je vais me soustraire à celui-ci dont voici le principe :
1. Remercier la personne qui t'a nominé et mettre un lien vers son blog.
2. Ecrire un post contenant une brève histoire de ton blog.
3. Donner un ou deux conseils pour de nouveaux blogueurs.
4. Sélectionner 15 autres blogs.

Alors voilà, c'est parti...

Merci (ou pas) au Chien critique, nouveau blogueur dans les contrées de l'imaginaire, avec qui je partage outre les lectures sciences-fictionnesques, un amour immodéré pour les lectures numériques et une détestation équivalente pour les éditeurs qui utilisent les inutiles DRM !

vendredi 23 décembre 2016

Water Knife - Paolo Bacigalupi


Thriller d'anticipation particulièrement violent, Water Knife nous plonge dans un futur proche au cœur des Etats de l'Ouest Américain où l'eau devient une denrée rare et fait l'objet de convoitises de la part des grandes multinationales. Cet or bleu devient l'enjeu stratégique pour le développement des grandes villes et tous les moyens sont bons pour s'accaparer le moindre filet d'eau coulant des montagnes. Le tout aux dépends des populations les plus pauvres qui ne peuvent quitter leur territoire desséché. La survie dans ces zones arides devient de plus en plus difficile, chacun se battant pour récupérer la moindre goutte d'eau.

Sur fond de réchauffement climatique, de législation du droit de l'eau, Paolo Bacigalupi nous raconte le quotidien de trois citoyens ordinaires : Angel, un homme de maison d'une "compagnie d'eau" qui fait le sale boulot pour que l'eau arrive là où il faut, quitte à laisser mourir des populations entières. Lucy, une journaliste d'investigation qui, au mépris de sa vie, veut faire éclater la vérité sur le trafic de l'eau et ses répercussions sur la société ; et enfin Maria, une réfugié climatique qui espère quitter les terres arides du Sud pour les contrées du Nord beaucoup plus accueillantes, dès qu'elle aura amassé assez d'argent pour se payer un "passage". Ces trois trajectoires vont évidement se croiser ou plus exactement se percuter...

jeudi 8 décembre 2016

Durée d'oscillation variable - Martin Lessard


Après le pavé Existence de David Brin, je voulais lire court. En parcourant les différents blogs à la recherche d'une lecture différente, je suis tombé sur une critique sympathique de ce recueil de nouvelles chez A.C. de Haenne. Pour être franc, les nouvelles ne sont pas ma tasse de thé, il me manque souvent quelque chose pour que je prenne plaisir à leur lecture. Cette année avec la collection Une Heure Lumière j'ai commencé à apprécier des textes plus courts (une centaine de pages), alors pourquoi ne pas essayer encore plus court.... Le résultat est en demi-teinte !

Ce recueil réédité par Multivers Editions, à 2,49€ en numérique, est composé de 11 nouvelles très courtes (une quinzaine de pages pour les plus longues) et d'un chapitre comportant une dizaine de micro-nouvelles (histoires d'une centaine de mots !)

L'ensemble est bien écrit, ça se lit facilement, les nouvelles sont très différentes les unes des autres, touchant toutes les littératures de l'imaginaire, du fantastique à la SF en passant par la fantasy. 

samedi 3 décembre 2016

Existence - David Brin


Gérald est nettoyeur de l'espace, un boulot plutôt tranquille mais pas très gratifiant. Il doit récupérer tous les morceaux abandonnés qui flottent dans l'espace et risqueraient de percuter les satellites ou stations spatiales entraînant de graves dysfonctionnements. A l'aide de son lasso spatial, il attrape un réservoir de carburant, une caisse de matériel, un étage de fusée voire un bloc d'urine dérivant... Le dernier morceau en date qu'il doit attraper est un objet ovoïde aux reflets bleutés, quelque chose qu'il n'a jamais vu que personne n'a jamais vu... !
Voilà l'un des personnages que nous allons suivre pendant les 650 pages du roman. Et ils sont nombreux les protagonistes, aussi divers que variés comme cet écrivain à succès membre d'une secte, cette riche héritière passionnée d'astronomie dont le fils a disparu en mer lors d'une course suborbitale, une journaliste qui va voir sa vie changer radicalement ou cet accosté (un réfugié climatique) embarqué dans un monde qui le dépasse, pour n'en citer que quelques uns.