Le Jardin Quantique - Derek Künsken

 
Un must read

Le Jardin Quantique, second tome du Cycle Quantique de l’auteur canadien Derek Künsken est un mix de space et de time opera. Bien qu’il puisse se lire de façon indépendante, il est préférable de commencer par le premier volume Le Magicien Quantique. L’auteur fait constamment référence aux évènements survenus dans ce premier opus et certains personnages sont récurrents comme le mythique héros Belisarius Arjona.

Dans Le Magicien Quantique, Belisarius Arjona a réussi l'arnaque du siècle et a dérobé le portail permettant le voyage dans le temps. Malheureusement pour lui et pour ses pairs, les représailles vont être terribles. La Mansarde qui regroupe la colonie d'Homo Quantus est détruite, tuant tous ses occupants. Le seul moyen pour Belisarius de contrer ce désastre est de remonter le temps et de mettre ses congénères à l'abri. Ce faisant, il se retrouve dans l'obligation de faire un nouveau saut dans le temps qui le transporte quarante ans auparavant au moment où l'on a découvert l'artefact permettant les voyages temporels.

Le Magicien Quantique était très dense, un peu fouillis, avec un nombre de personnages dépassant l’entendement et il n’était pas toujours facile de s’y retrouver parmi les diverses factions évoluant au sein de cet univers. D’autant plus que l’auteur nous plongeait au cœur de ce monde quantique sans nous donner immédiatement toutes les clefs. Avec Le Jardin Quantique, la problématique est légèrement différente, les protagonistes sont beaucoup moins nombreux, l'univers est connu, et après la lecture des deux ou trois premiers chapitres les repères et automatismes reviennent. Par contre, Le Jardin Quantique est un peu plus axé Hard-Science - quand le premier était construit comme un thriller - avec quelques passages ardus, voire complètement incompréhensibles mais cela reste fugace et quelque part très poétique. Piloter un vaisseau dans un univers à vingt-deux dimensions n’est pas chose facilement explicable, il est difficile pour le lecteur de se projeter, les protagonistes sont également plus ou moins perdus et peut être que l’auteur lui-même s'est laissé déborder par son imagination...

Derek Künsken revisite le voyage dans le temps et explore le paradoxe du grand-père, construisant son intrigue autour de ce point précis. Aller dans le passé sans le changer ou en faisant tout pour garder la ligne temporelle intacte : du très grand art, l’auteur maitrise son sujet de bout en bout et nous livre un roman exceptionnel, pas facile d’accès mais d’une redoutable efficacité.

Le Cycle Quantique sera au final composé de quatre romans, malheureusement les chances de voir les deux derniers traduits sont très minces. Gilles Dumay le directeur de la collection Albin Michel Imaginaire en parle sur le forum du Bélial. A l’instar d'Andrea Cort, Belisarius Arjona est un héros auquel on s’attache et dont on aimerait lire la suite des aventures.




Commentaires

Enregistrer un commentaire