L'hôtel de verre - Emily St John Mandel

Surprenant à tout point de vue

Je me suis lancé dans le dernier roman d'Emily St. John Mandel, L'hôtel de verre, sur simple recommandation de quelques lecteurs sans connaître un traitre mot de l'histoire. J'avais déjà beaucoup entendu parler d'elle après la sortie de son précédent roman Station Eleven, un post-apo que je lirai prochainement. Mais revenons au livre du jour.

Tout commence par la fin mais ce n'est qu'à la fin que le début prendra tout son sens. L'hôtel de verre est un récit à la trame narrative décousue et où la ligne du temps est maltraitée. La construction est tortueuse mais habile. Tous les éléments nous sont donnés au fur et à mesure de la lecture mais la compréhension ne se fait qu'une fois les pièces assemblées. Bref L'hôtel de verre est un immense puzzle où s'entremêlent les points de vue de divers personnages et à des époques différentes. 

L'hôtel de verre est un roman qu'il faut découvrir et c'est pour cela que je ne vais pas vous donner beaucoup d'informations sur l'histoire. L'autrice nous narre la vie de Vincent, une jeune fille qui a perdu sa mère lorsqu'elle était adolescente. Mais aussi celle de son demi-frère Paul - un accroc aux opiacés, de Jonathan Alkaitis - un riche homme d'affaires, d'Olivia - une artiste peintre, et d'autres encore. Roman choral par excellence commençant comme un thriller mais qui dérive rapidement vers le roman psychologique tout en se dirigeant vers la scène économique pour au final être un grand roman familial. 

Outre l'histoire, le point fort est cette galerie de personnages tous croqués avec justesse, l'autrice dresse des portraits d'hommes et de femmes de notre monde. Tous ne sont pas exemplaires, certains sont même imbuvables mais Emily St. John Mandel arrive à tirer le meilleur de tous ces êtres tourmentés.

Pour conclure, L'hôtel de verre est un roman inclassable, au suspense permanent, à la tension folle, drapé d'une terrible noirceur, déstructuré le tout porté par la plume fluide et agréable d'Emily St John Mandel. Un roman étrange et envoûtant qu'il est difficile de lâcher.


Il a été chroniqué chez : Yuyine, Lune, Les pipelettes 

Commentaires

  1. Je vais commencer par "station eleven" que j'ai dans ma PAL, c'est vrai que je voie de plus plus de bons retours sur l'autrice, même si celui-ci me tente moins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis procuré Station Eleven, j'ai adoré l'écriture de l'autrice.
      On en reparlera prochainement chez toi comme ici. ;)

      Supprimer
  2. "Puzzle" ça a l'air d'être vraiment LE mot pour définir ce roman, vous êtes tou.te.s d'accord là-dessus. ^^ Comme je suis joueur, ça me tente bien, j'y viendrai certainement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un puzzle mais accessible, tout se tient, c'est bien fait et ca te plaira rien que pour ses personnages attachants.

      Supprimer
  3. C'est tout à fait ça, un roman puzzle étrange et envoûtant à la fois. Ravie de te voir apprécier la découverte de l'autrice!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du coup j'ai envie de lire d'autres livres de l'autrice. Je vais commence par Station Eleven mais il y en a 2 ou 3 autres traduits.

      Supprimer
  4. Il me tente bien mais Lune m'a dit que Station Eleven me conviendrait mieux xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas encore lu Station Eleven mais je pense le lire prochainement... (ou un peu plus tard !)

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Merci à la blogosphère, je n'ai fait que suivre le mouvement !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire