Les oiseaux du temps - Amal El-Mohtar & Max Gladstone

 
Original mais nébuleux

Les éditions MU nous proposent souvent des romans qui sortent des sentiers battus, de véritables Objets Littéraires Non Identifiés, comme par exemple Walter Kurtz était à pied, un road movie dystopique, hypnotique et déroutant. Leur dernière parution Les oiseaux du temps, une novella écrite à quatre mains par Amal El-Mohtar et Max Gladstone, n'échappe pas à la règle. A noter que ce court roman de moins de 200 pages a reçu de nombreuses distinctions : prix Hugo, Locus et Nebula.

Dans un futur très très éloigné, le voyage dans le temps est une réalité et la prédiction qu'un élément se réalise et influe sur l'histoire est très précis. Dans ce contexte deux factions s'affrontent au cours d'une guerre du temps. D'un côté les agents du Jardin dont Bleu est l'une des représentantes. La nature comme maître mot où chaque intervention se fait avec subtilité et discrétion. De l'autre, l'Agence avec Rouge comme fer de lance, société hyper technologique, ère posthumaniste ultra connectée dont les intrusions dans le cours de l'Histoire sont beaucoup moins délicates.

Rouge et Bleu vont se croiser, se suivre, s'épier à travers le temps et leurs interventions, allant jusqu'à commencer une correspondance interdite. Dans un premier temps, ces échanges ont pour but de déstabiliser l'adversaire, de montrer la supériorité de chaque camp mais assez rapidement cela va devenir plus personnel...

La construction de cette novella est très originale, nous avons en alternance les points de vue des deux protagonistes entrecoupés de leur correspondance. Et c'est d'abord la réaction de la destinataire avant le contenu de la lettre qui nous est donné. Ce petit détail fait toute la différence et apporte de la curiosité. A travers les échanges et les réactions, l'univers se dessine, les indices sont distillés avec parcimonie pour appréhender les cultures, les aspirations des deux factions. Plus les pages se tournent moins le background a d'importance, plus la relation entre Rouge et Bleu devient intense. Malheureusement pour moi, j'ai commencé à décrocher à ce moment-là. L'atmosphère générale ne me convient pas, il manque quelque chose à quoi m'accrocher. Très poétique mais trop nébuleux, on navigue à vue sans vraiment connaître l'histoire globale ni le pourquoi du comment de cette guerre. Les tenants et les aboutissants ne sont jamais vraiment explicités. 

Il y a des livres qu'on aimerait aimer, qui ont tout pour plaire mais qui nous laissent sur le bord du chemin. Les oiseaux du temps en est l'exemple. Malgré un concept original, une écriture riche, agréable, une histoire intéressante, il m'aura manqué un contexte plus fort pour pouvoir m'ancrer dans cet univers. Contemplative et nébuleuse, cette novella fait la part belle à la relation des deux êtres solitaires que tout oppose mais que tout rapproche et qui je l'espère trouvera son public.


Ils ont aimé : Lianne, L'ours inculte


Commentaires

  1. Arf, mince, c'est triste pour toi. C'est un peu magique comment parfois ça marche et parfois ça ne marche pas. Je croise les doigts pour me trouver dans la première catégorie, parce qu'il y a plein de choses qui me tentent quand même dans ce texte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu seras plus réceptif que moi à ce genre de littérature. Je pense même que tu pourrais en faire ton chouchou. ;)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. C'est différent et même si ca ne marchera pas avec tout le monde c'est à découvrir !

      Supprimer
  3. Je le lis prochainement et j'apprécie ta critique qui me permet de cibler un peu plus mes attentes de lecture. Moi qui aime aussi tout comprendre, je risque la même frustration mais en même temps je suis très friande de textes poétiques donc je vais essayer de me laisser porter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca devrait donc bien se passer, le message est fort, c'est bien écrit...

      Supprimer
  4. Il m'intrigue beaucoup ce livre, on verra bien s'il me plait ou pas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi tu as bon goût... ca devrait te plaire ! 8)

      Supprimer

Publier un commentaire