Gnomon (Tome 1) - Nick Harkaway

 
Cyberpunk façon puzzle

Nick Harkaway est un auteur britannique (et pour l'anecdote fils du romancier espion John Le Carré). Gnomon est son quatrième roman, un énorme pavé en langue originale qui,  pour les besoins de l'édition française, a été scindé en deux parties. Le premier tome sortant le 3 février prochain et le second un mois plus tard.

Roman cyberpunk ambitieux qui s'aventure dans les mécanismes de la pensée humaine, Gnomon se lit plus qu'il ne se raconte. Dans un futur plus ou moins proche, l'Angleterre s'est repliée sur elle-même, les gouvernements tels que nous les connaissons n'existent plus, la "démocratie participative" est appliquée via le Système où les citoyens sont appelés à voter anonymement sur les lois régissant le pays. Pour éviter toute dérive dans le système de votations, le Témoin joue les garde-fous. Le Témoin est un système de surveillance qui, par des millions de caméras et d'objets connectés, épie les moindres faits et gestes de l'ensemble de la population, le tout contrôlé par l'Intelligence Artificielle. Les puissants algorithmes permettent non seulement de résoudre les problèmes mais aussi de prévenir les crimes et délits. Son atout majeur est l'interrogatoire qui permet d'entrer au coeur de la pensée pour lire et réécrire si besoin les connexions synaptiques.

Mielikki Neith est une inspectrice de haut niveau, elle est là pour apporter son aide au Système quand les besoins s'en font sentir. Le problème du jour est la mort de Diane Hunter pendant un interrogatoire, chose impensable qui n'arrive jamais. Mielikki Neith va donc se plonger dans les souvenirs de Diane récoltés pendant l'interrogatoire et les vivre comme ses propres souvenirs. Et en se baladant dans les souvenirs de la défunte, Mielikki va tomber sur des souvenirs d'autres personnes...

Je vous assure que le livre est beaucoup plus clair que ma présentation. Pour vous laisser le plaisir de la découverte et/ou pour ne pas vous induire en erreur je ne vous en dirai pas beaucoup plus sur ce roman dont j'avoue ne pas avoir tout saisi !!

Je résumerai ce livre en trois mots :
Exigeant : il se mérite, il faut s'investir, prendre son temps et ne pas hésiter à lire et relire phrases et paragraphes, chercher à comprendre ou se laisser porter par les mots quitte à revenir en arrière.
Difficile : les concepts mis en jeu nous dépassent parfois - économie, philosophie, art, sciences, intelligences artificielles... Nick Harkaway s'attaque à tous les domaines !
Erudit : le dictionnaire est indispensable aussi bien pour parler gastronomie grecque que philosophie romaine pour ne prendre que deux exemples. Et c'est là qu'il faut remercier la traductrice Michelle Charrier qui a su rendre fluide et agréable la lecture.

Certains vont trouver ce roman exceptionnel, extraordinaire, et pour eux cela sera le livre de l'année. Pour d'autres, ce sera plus compliqué, il tombera des mains plus ou moins rapidement. Il faut, je pense, passer l'écueil de la première moitié (ça peut faire long !). Les pièces du puzzles se mettent doucement en place, je ne dis pas que tout sera clair car rien ne semble vraiment acquis avec ce livre mais vous serez récompensé et surpris par tant d'ingéniosité et de fulgurance.

Pour conclure sur ce qui n'est, rappelons le, que la première moitié du roman, Gnomon est un livre surprenant et énigmatique qui demande de se plonger corps et âme dans l'histoire pour profiter pleinement du récit. 




Commentaires

  1. D'un coup j'ai beaucoup moins peur de lire "Anatèm", huhu. Mais c'est quand même fort intrigant, même si le côté "érudit" me fait clairement peur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les difficultés ne sont pas les mêmes mais les deux sont à lire.

      Un bon "dico" à portée de main suffit. :-)

      Supprimer
  2. Clairement ça me fait peur... je vais attendre un peu même si l'effort est apparemment récompensé. J'ai juste pas la tête à me plonger dans mon dico toutes les 2 pages en ce moment ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rassure tu en auras besoin beaucoup moins souvent que cela... et oui l'effort sera recompensé.

      Supprimer
  3. Des points communs avec Inception ?

    SV

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il n'y a pas de toupie mais une approche similaire. ;-)

      Supprimer
  4. Ce livre me fait à la fois peur et m'intrigue beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de lire la fin et j'espère comprendre (au pire je demanderai qu'on m'explique !) lol

      Supprimer

Publier un commentaire