jeudi 8 octobre 2020

Vers les étoiles - Mary Robinette Kowal

Lady Féministe

The Calculating Stars, Vers les étoiles pour l'édition française, est un roman multiprimé (prix Hugo Nebula, Locus, Sidewise) de l'américaine Mary Robinette Kowal. Entre la Hard-SF et l'uchronie, l'autrice nous relate différents combats sociaux sur fond de course à l'espace dans un contexte (relativement peu) différent de notre Histoire.

Le point de divergence de l'Histoire est la chute d'une météorite, le 3 mars 1952, dans l'océan Atlantique, non loin des côtes américaines, dévastant une grande partie de la côte est des Etats-Unis et anéantissant l'ensemble du gouvernement américain. (Et si vous êtes attentifs, vous verrez que l'uchronie a débuté bien avant la chute de la météorite, mais cette catastrophe reste l'élément déclencheur de la nouvelle Histoire). Incendies gigantesques et effroyables tsunamis sont les premières conséquences, mais le climat se trouve bouleversé à tout jamais avec une Terre devenant possiblement inhabitable à court terme. L'espace reste le seul espoir pour l'humanité. Une coalition internationale voit le jour et la course à l'espace peut commencer.

Vers les étoiles se concentre sur Elma York ou plutôt Dr York. En effet, docteur en physique, génie des mathématiques (les équations et calculs sont innés chez elle !), ancienne pilote des WASPs durant la seconde guerre mondiale elle rêve d'aller tutoyer les étoiles. Mais il n'est pas facile d'être une femme dans les années 50.

Vers les étoiles est un roman étonnant. Je ne m'attendais pas du tout à ce genre de récit et ce fut une très agréable surprise. Tout en douceur, en finesse, l'autrice fait passer des messages forts sans tomber dans les clichés. L'écriture est fluide, l'histoire intense, prenante, avec une galerie de personnages plus savoureux les uns que les autres, d'Elma York aux "seconds rôles". C'est aussi un roman scientifique qui fait la part belle aux mathématicien(ne)s. Le lancement des fusées comme les trajectoires orbitales y sont décrits minutieusement tout en restant compréhensibles. 

Mary Robinette Kowal aborde de nombreux thèmes autour des discriminations. La misogynie est la règle et les femmes ont du mal à se faire une place, leurs compétences étant souvent minorées. La population noire est elle aussi laissée dans l'oubli et quand vous êtes une femme noire... Racisme et antisémitisme sont au coeur du roman, mais elle parle aussi de changement climatique (avec son lot de climatosceptiques) et de la réfutation des scientifiques. Le seul bémol est peut-être le côté post-apocalyptique qui est délaissé, on le survole au début du roman avant qu'il ne disparaisse complètement face aux enjeux scientifiques et sociétaux.

Pour conclure, Vers les Etoiles de Mary Robinette Kowal est un véritable coup de coeur. Originale et surprenante, cette uchronie à la douce ambiance rétrofuturiste nous fait rêver et réfléchir.


NB : Vous pourrez poursuivre l'aventure en lisant le recueil Lady Astronaute, qui contient cinq nouvelles se déroulant dans le même univers. 


Ce roman fait l'unanimité : Lianne, Apophis, Feyd Rautha, Just a Word, Tigger Lilly

18 commentaires:

  1. Très bon roman, je suis contente de voir que la VF fonctionne aussi bien que la VO :)

    RépondreSupprimer
  2. non, je ne lirai pas cette critique avant d'avoir achevé mon livre! J'ai de la volonté!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps je ne spoile (pas trop) il me semble !

      Bonne lecture.

      Supprimer
  3. Ok. *Ajouter dans ma liste d'envies*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudra aller un peu plus loin que la wish-list ! :p

      Supprimer
  4. Du coup je repose ma question : qu'est-ce qu'il vaut mieux lire en premier, le recueil ou le roman ? Même si je me doute bien que de toute façon j'aurai juste envie de tout lire. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais une préférence pour le roman en premier mais je ne sais pas pourquoi. lol

      Supprimer
  5. Plus vous en parlez plus j'ai envie de lire celui-ci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. IL fait partie des incontournables de l'année. Et il est accessible à tout le monde même à ceux qui n'aimeraient pas le genre. Ce roman fait rêver, voyager et interpelle.

      Supprimer
  6. Un très chouette roman. Il est en effet très prenant les pages se tournent toute seules. Vraiment une bonne idée d'uchronie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, oui. Je l'ai lu en 4 jours ! C'est rare pour un roman de cette taille.

      Supprimer
  7. En lecture : je bois du petit lait pour l'instant

    RépondreSupprimer
  8. Réponses
    1. S'il y en a qu'un à lire ces semaines-ci c'est probablement celui-ci. Tu vas adorer !

      Supprimer