samedi 29 août 2020

Apprendre si par Bonheur - Becky Chambers

 
Du Bonheur à prendre

Becky Chambers est une autrice américaine très appréciée dans la sphère de l'imaginaire grâce à sa série Les Voyageurs : une trilogie feel-good, un peu atypique dans le space opera. C'est justement ce côté "bon enfant" qui me freinait. Pas que je sois réfractaire aux romans positifs... Quand Les Editions l'Atalante ont publié la novella  Apprendre, si par bonheur, je me suis dit que c'était l'occasion de découvrir l'autrice avec ce format court.

A bord de leur vaisseau, quatre astronautes parcourent la galaxie à la recherche de planètes susceptibles d'abriter quelques formes de vie. Apprendre si par bonheur est le journal de bord de l'une des voyageuses qui va nous faire partager une partie de leur épopée avec la découverte de quatre "Terres" très différentes. 

Cette novella bien que très courte est d'une richesse folle. Non seulement elle s'attarde sur les différentes formes de vie mais interroge aussi sur la place de l'Homme dans l'univers et son impact sur les planètes qu'il étudie. On pourrait classer cette novella dans la Soft Hard-SF. L'autrice nous donne des leçons de chimie, de biochimie, de biologie, de génétique, d'évolution ou encore de géologie. Très didactique et jamais ennuyeuse, elle n'oublie pas la psychologie et les relations humaines dans ce huis-clos. Dire que quatre personnes enfermées dans "une boite de conserve" sur de très longues périodes montrent des signes de tension est un euphémisme. Entre l'excitation de nouvelles découvertes et la peur de l'inconnu Becky Chambers nous offre une palette d'émotions fortes.

Le point fort du texte est la somaformation, adaptation du corps humain en fonction de la planète à visiter. Concept très fort, original et qui est formidablement traité. J'aurais bien aimé en savoir un peu plus d'ailleurs ! Et c'est là le point faible, le format fait que beaucoup d'éléments sont survolés, quelques raccourcis ou facilités scientifiques peuvent faire grincer des dents mais le propos est ailleurs. 

Apprendre si par bonheur est passionnant de bout en bout, c'est un sacré voyage qui fait réfléchir, qui interroge et qui instruit sur la Vie en générale. Ici pas d'anthropocentrisme, l'Homme n'est que la partie d'un tout et c'est rafraîchissant. Cette lecture agréable, humaniste et positive m'a juste donné envie de découvrir sa série Les Voyageurs.

Bref avec Apprendre si par bonheur c'est du Bonheur à prendre !

16 commentaires:

  1. Vu ta critique, ça a l'air effectivement très riche pour une novella. Mon exemplaire arrive sous peu. J'ai très très très hâte! Ce sera, moi aussi, une découverte de l'autrice.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une belle découverte et ca devrait te plaire.

      Supprimer
  2. Rien que le titre me l'avait fait classer dans la catégorie "A ne surtout pas lire", les romans bienveillants, et sirupeux, ...
    Mais comme tu me le disais sur Twitter, il pourrait me plaire. Dont acte, j'aime bien cette approche non anthropocentriste.
    Est ce que des suites sont prévues ? genre le journal de bord des 3 autres astronautes ?

    (je pensais que ton futur billet allait être quitter les monts d'automne !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas sirupeux... c'est instructif et intelligent !

      J'ai eu du mal à écrire mon billet sur Quitter les Monts d'Automne, il est prévu le 3 Septembre prochain. (tu voulais encore me plagier !)

      Supprimer
    2. Les copier coller, il n'y a que ça de vrai ! Je vais tester par la pensée, vu que mon billet est prévu pour le même jour.

      Supprimer
  3. Tu m'as donné envie ! J'essaierai peut-être.

    RépondreSupprimer
  4. Même avis que toi, j'ai beaucoup aimé :)

    RépondreSupprimer
  5. Je suis tout à fait 'accord avec toi, un texte passionnant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis aps étonné que beaucoup de monde trouve ça bien... parce que ça l'est !!

      Supprimer
  6. Roh du coup tu me fais hésiter. Le côté très feel good m'a fait moins apprécier le dernier tome de sa trilogie, et plus le format court.... ça va mériter réflexion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est pas si feel good que ca... et pour info j'ai abandonné sa trilogie après une centaine de pages du premier opus tellement je m'ennuyais. Ici pas d'ennui bien au contraire, un régal !

      Supprimer
  7. Je vais déjà lire l'autre Becky Chambers que j'ai en PàL. S'il me plait je poursuivrais avec celui-là (vive les formats courts ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que l'on peut l'un ou l'autre ou les deux. Mais le format court est beaucoup mieux !!! :p

      Supprimer