dimanche 2 février 2020

Terre errante - Liu Cixin

Terre errante, crédibilité absente

Actes Sud se lance à son tour dans la publication de textes courts. Qui de mieux que son auteur phare de Science-Fiction pour ouvrir le bal. Je parle bien entendu de Liu Cixin l'auteur de la trilogie du Problème à trois corps et de Boule de foudre. La novella Terre errante écrite en l'an 2000 est l'une des premières de l'auteur. 

Sur le papier cette novella avait tout pour plaire. La conversion de l'Hydrogène en Hélium au coeur du soleil s’accélère ce qui entraînera la transformation de notre étoile en géante rouge et donc la fin imminente de notre planète. Seule alternative trouvée pour échapper à cette mort annoncée, transformer la Terre en vaisseau spatial et l'emmener vers un autre soleil... Mais voilà ça ne prend pas vraiment !

Encore une fois, Liu Cixin nous propose un texte vertigineux. Sous prétexte de nous offrir un voyage grandiose, hors du commun, l'auteur oublie les éléments essentiels à une bonne histoire : un minimum de crédibilité et de réalisme. 

Utiliser la Terre comme vaisseau est plutôt original mais Liu Cixin s'affranchit des réalités scientifiques. Admettons que l'arrêt de la rotation terrestre et le changement d’orbite soit technologiquement faisable et que le voyage de notre planète bleue devienne réalité, reste cependant une question existentielle que l'auteur laisse sous silence : comment l'Homme peut-il vivre, ou tout simplement survivre dans un environnement dévasté, anéanti ? Surtout quand les catastrophes s’enchaînent et que les changements sont brutaux...

Avec la déception autour du twist final que l'on voit venir à des kilomètres et des personnages assez stéréotypés, froids, on pourrait croire que cette novella est complètement ratée. Et bien, non ! Liu Cixin réussit l'exploit de nous tenir en haleine tout le long des quatre-vingts pages. C'est ce Sense of Wonder et une certaine folie qui sauve ce texte...


Lorhkan, Lune, Anne-Laure, Anudar, Gepe ont apprécié le voyage.



14 commentaires:

  1. J'ai lu et aimé (malgré de sérieuses réserves) "Le problème à trois corps" et je continue à repousser la lecture de la suite. Je pourrais bien glisser celui-ci entre deux volumes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis arrêté aussi au premier tome du Problème à trois corps, pas sur de poursuivre la série...

      Supprimer
  2. Je ne peux que te rejoindre sur le côté totalement irréaliste, mais pourtant j'ai vraiment beaucoup aimé ce récit. J'ai finalement mis de côté l'aspect "pas crédible" pour m'émerveiller de ce projet pharaonique comme je l'aurais fait d'un récit de l'âge d'or de la SF.
    Et puis je trouve qu'il y a un belle sensibilité qui transparaît ici, ça m'a beaucoup plu. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Émerveillement vs Crédibilité ! On ne pose pas le curseur tout a fait au même endroit.

      Supprimer
  3. C'est également ce que j'avais ressenti lors de la lecture de la trilogie "Le problème à trois corps" mais je n'avais pu m'empêcher d'aller jusqu'au bout, tant le talent de l'auteur et sa capacité à nous embarquer sont grands. Je sens que je vais me laisser tenter par ce nouveau voyage.

    RépondreSupprimer
  4. J'avais aimé résoudre le problème à trois corps avec l'auteur, donc le voyage sur une terre errante ne me fait pas peur.

    RépondreSupprimer
  5. J'apprécie juste le voyage pour le plaisir. Bien sûr que c'est invraisemblable 🤣

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais il y a invraisemblable et invraisemblable. Celui auquel on croit et l'autre...

      Supprimer
  6. On ne peut pas plaire à tout le monde !
    Ce qui ne devrait pas t’empêcher de lire la forêt sombre ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je fais une apuse Liu Cixin pour le moment.
      J'ai lu Terre errante, Boule de foudre et avec ses yeux en 15 jours ! ;-)

      Supprimer
  7. Pareil que toi, le manque de crédibilité m'a hérissé le poil : non mais franchement ... quelques millénaires à voyager dans le zéro absolu, pour amener une Terre ravagée dans un nouveau Système ... ça n'aurait pas été plus simple de faire des vaisseaux spatiaux ? :D Entre ça ou déplacer une planète entière, les vaisseaux restent plus crédibles et moins gourmands en énergie !

    Mais comme toi je me suis fait prendre par l'écriture et j'ai tout de même lu tout ça d'une traite : ça fait l'effet d'un bon thriller quand même ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'idée est bonne, originale mais ca ne tient pas la route, c'est tout !

      Supprimer