lundi 7 octobre 2019

Rosewater : Insurrection - Tade Thompson

Toujours aussi envoûtant

La lecture du premier tome de Rosewater m'avait laissé un sentiment mitigé : le background excellent, l'ambiance envoûtante et la construction décousue m'avaient beaucoup plu. En contrepartie la résolution des "énigmes" m'avait semblé bancale et beaucoup de questions étaient restées sans réponse. C'est donc avec une certaine impatience que j'attendais le second opus de cette série en espérant me faire une idée plus précise. Et au final, je ressors d'Insurrection tout aussi indécis.

La première originalité d'Insurrection et qu'il est chronologiquement la suite directe de Rosewater mais que les personnages sur lesquels l’intérêt se porte sont différents. Tade Thompson nous replonge avec délectation dans cet univers fourni et très imaginatif. 

Même si les personnages sont différents, on recroise régulièrement Karoo tout le long du récit. Sa présence en filigrane permet de faire le lien entre les deux romans. Les premiers chapitres nous présentent différents personnages. Tout d'abord Alyssa qui a perdu complètement la mémoire, elle ne se souvient que de son prénom. Puis vient Amina, une agente secrète du S45 et compagne de Kaaro. Anthony nous permet de comprendre l'origine du Dôme. Et Jack Jacques le maire de Rosewater, un personnage haut en couleurs. Tout ce petit monde va finir par se croiser de près ou de loin dans un seul but : sauver son monde

Contrairement à Rosewater, dans Insurrection la trame est chronologique, entrecoupée de quelques flash-back. Ce sont les personnages qui alternent à chaque chapitre. L'auteur maîtrise bien cette narration en y mettant du suspense et dévoilant un monde assez fou.

Toujours aussi imaginatif (peut-être un peu trop !), Insurrection nous apporte son lot de surprises. Les personnages sont bien campés, en particulier Alyssa et le maire de Rosewater, une caricature plus vraie que nature du politicien habile, menteur et ambitieux. 

Le seul bémol, mais il est de taille, se porte sur Anthony et les chapitres qui lui sont consacrés. Au fur et à mesure de l'avancée du récit, les explications sont de moins en moins convaincantes, de moins en crédibles. Malheureusement, c'est le personnage central du roman, celui sur qui repose le Dôme et son histoire.

Pour conclure, le manque de crédibilité d'une partie du récit fait que je ne suis pas pleinement satisfait mais en même temps l'univers décrit par Tade Thompson me prend aux tripes, me captive et me donne envie de poursuivre l'aventure pour connaître le fin mot de l'histoire.


Lune a apprécié, Blackwolf aussi


4 commentaires:

  1. Tu continues à m'intriguer avec ces 2 romans. J'étais indécise, mais je crois que je vais me les offrir. Je suis sensible aux beaux univers, et si une partie te prend aux tripes, c'est qu'il y a aussi un truc en plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca devrait te plaire plus qu'à moi je pense... ;-)

      Supprimer
  2. Mouais… Je vais attendre d'avoir un avis sur la série complète pour reconsidérer la question.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le troisième opus devrait arriver vite. Patience...

      Supprimer