lundi 22 juillet 2019

L'outsider - Stephen King


King n'est décidément pas pour moi

Cela fait bien vingt ans que je n'ai pas lu un Stephen King... . Et j'avais oublié à quel point King est un conteur hors pair. Ses romans se lisent tout seul, les pages se tournent d'elles-mêmes et c'est très addictif. Il sait jouer avec les peurs, les envies de ses lecteurs et surtout il a l'art de ménager le suspense comme personne. En contrepartie, ses récits sont souvent "bavards". Les descriptions des personnages, des lieux et des actions dans les moindres détails ont parfois tendance à ralentir le déroulement de l'intrigue. 

Mais revenons à L'outsider. Dans la petite ville tranquille de Flint City, un enfant de onze ans est retrouvé mort après avoir subi d'innombrables violences. Empreintes et témoins oculaires désignent le coupable, Terry Maitland, respectable père de famille et entraîneur de l'équipe locale de baseball. Les relevés ADN vont eux aussi dans ce sens. Mais voilà, Terry a un alibi en béton. Il était à l'autre bout des Etats Unis, accompagné de plusieurs personnes toutes dignes de confiance. Des preuves matériels prouvent sa présence loin de la scène du crime. Comment cela est-il possible... ?

La première moitié du roman nous présente les faits, le déroulé de l'enquête, sans oublier de mentionner les états d'âmes des différents protagonistes devant cette impossible ubiquité. Cette première partie est très efficace. On retrouve les qualités et les défauts énoncés en préambule mais il est difficile de lâcher le roman.

Mais ensuite cela se gâte, la tournure que prend le récit ne me convient pas, le surnaturel arrive, à petites doses, insidieusement mais cela suffit à me faire perdre le fil du récit. Le rythme ralentit (ou c'est moi qui suis moins passionné !), l'histoire se répète... bref j'ai laissé tomber le roman quelques semaines, avant d'y revenir pour quand même connaître la fin. Mais j'ai lu les cent cinquante dernières pages en diagonale.

Pour conclure, je sais pourquoi j'ai mis autant de temps à relire un Stephen King... ce n'est pas un auteur pour moi. Malgré une écriture efficace, je n'arrive pas à rentrer dans son univers.



10 commentaires:

  1. Pareil pour moi, le seul livre de King que j’ai vraiment aimé, c’est Simetierre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais bien aimé La peau sur les os... Mais ça date.

      Supprimer
  2. C'est pas le meilleur King ! La première moitié est chouette, mais la suite et fin, c'est dommage !
    Le mieux pour King, c'est de lire ses nouvelles, je te conseille Brume pour commencer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci... Mais pour le moment je vais passer.

      Supprimer
    2. Non, lit Elevation, c'est court et bien

      Supprimer
    3. Je note... je verrai si il est à la médiathèque du coin ! ;-)

      Supprimer
  3. Je bloque assez facilement sur les romans de King pour les mêmes raisons. Donc je passe!

    RépondreSupprimer
  4. Tu as bien résumé l'essence de Stephen King ^^
    Dommage pour la 2ème partie :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A chaque fois je me fais avoir, a commence bien et je me perds dans les méandres tortueux du King !

      Supprimer