vendredi 22 février 2019

Vous prendrez bien quelques nouvelles...(2)

Je profite de ce second épisode de Vous prendrez bien quelques nouvelles, pour découvrir les Editions 1115 : agence de voyages littérairesDepuis un peu plus de deux ans cette petite maison d'édition indépendante publie des nouvelles, des novellas et des romans (papier & ebook) autour de l'Imaginaire. En attendant la publication prochaine de la novella Sur Mars d'Arnauld Pontier et de la nouvelle d'Emmanuel Quentin Céder la place, j'ai jeté mon dévolu sur deux autres textes de leur collection ChronoPages.



Orwell m'a tu de Bruno Pochesci

Dans un futur proche, un parti d'extrême droite arrive au pouvoir. Réactionnaire et conservateur, le pays sombre dans les expulsions massives. Tout le monde surveille tout le monde, la délation est un sport national. Daniel et Aïcha ont, jusqu'à ce jour, réussi à passer entre les mailles du filet...

Nouvelle coup de poing, glaçante et terriblement d'actualité. Sur la trentaine de pages, l'auteur n'a pas vraiment le temps de développer la France de demain et certaines réalités peuvent paraître disproportionnées. Cependant le constat est sans appel, le message est clair et la fin impitoyable... A découvrir !





Tout va bien, dormons tranquille de Ménéas Marphil

Enfermé dans le noir depuis on ne sait combien de temps, il est enfin libéré. Mais la liberté n'est pas celle escomptée. La réalité lui saute aux yeux, elle est inéluctable...

Difficile de parler de cette nouvelle sans en dévoiler l'essence. Je peux juste vous dire que j'y ai vu une similitude avec le roman de Vincent Message, Défaite des maîtres et possesseurs. Je résumerai donc cette nouvelle en trois mots : sympathique, amusante, cruelle. Elle fait partie de ces textes qui interrogent et qui sont bien plus efficaces que les discours "militants"



Pour conclure, le premier contact avec les Editions 1115 est réussi. Les deux textes lus sont de bonne facture. Humanistes et engagés, ils ne laissent pas indifférents. Je ne suis pas le seul à avoir tenté l'aventure avec cette maison d'édition et les retours sont chaque fois plutôt positifs : Lisbhei et Feyd Rautha ont apprécié Une fin en soie de Sylvie Arnoux et Les jardins du feu et du vide de Nicolas LeBreton.

16 commentaires:

  1. Un maki s’aventurant dans le format court... volontairement! Ou bien ?
    J'ai repéré effectivement cette charmante maison d'édition. SI le premier texte ne me parle pas, le second titille davantage ma curiosité.

    Je vais suivre cela avec intérêt te les prochaines sorties semblent prometteuses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui volontairement. lol
      C'était l'occasion dé découvrir et faire découvrir Les Editions Mille Cent Quinze.

      Le premier texte est vraiment marquant.

      Supprimer
  2. Des nouvelles capables de te plaire, c'est une double ration de qualité. Vraiment tentante ces éditions, il ne semble en sortir que de bonnes choses. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai ! Tu noteras qu'il m'arrive d'apprécier mes lectures ;-)

      Supprimer
  3. Normalement, le maki deteste les nouvelles, même lorsqu'elles sont bonnes. De là à se poser la question de celles que tu trouves de qualité... 😚

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais ce qu'il te reste à faire... et tu me diras si j'ai bon goût ou pas ! ;-)

      Supprimer
    2. Facile, j'étais suûrr de ta réponse !
      ET combien coûte les nouvelles ?

      Supprimer
    3. 0.99€ la nouvelle en numérique.
      Les novellas sont à 1.49€.
      Et sans DRM.

      Supprimer
  4. Bien tentant tout ça, je sens que je vais faire un tour à la librairie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C est une belle découverte. Et il y a du choix, j espère que tu trouveras ton bonheur.

      Supprimer
  5. Cette maison d'édition a l'air très tentante et j'aime bien leurs couvertures.
    (on n'arrête pas de dire que tu n'aimes pas les nouvelles, mais j'ai l'impression qu'il y a un changement de paradigme en cours :p)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que c'est les recueils de nouvelles qui ne me plaisent pas en fait. Trop de disparité en qualité ou tout simplement trop diversifié.
      Alors que la nouvelle à l unité me convient mieux...
      Donc il faut que le fasse ma propre sélection. Et 1115 éditions me va parfaitement...

      Supprimer
  6. La puissance des nouvelles, c'est de virer le superflu. Et quand c'est réussi, ça tabasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand c'est réussi, voilà le maître mot ! Ici c'est le cas mais pas toujours... ;-)

      Supprimer
  7. J'aime énormément les novellas humanistes et engagées qui provoquent un petit effet coup de poing et amène à réfléchir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles sont faites pour toi. Mais ce ne sont que des nouvelles pas des novellas.

      Supprimer