mardi 5 février 2019

Vous prendrez bien quelques nouvelles...


Les goûts et les couleurs...

Les éditions du Bélial nous permettent de lire gratuitement (jusqu'à la fin du mois) les deux nouvelles ayant reçu le prix des lecteurs Bifrost 2018. Bifrost est une revue quadriannuelle qui décortique l'actualité de l'Imaginaire, qui propose des dossiers thématiques, des interviews, des critiques et qui publie quelques nouvelles. Pour info, je n'ai jamais ouvert un Bifrost mais je vais y remédier avec le numéro 95 : Objectif Lune !

Mais revenons à nos deux lauréats. Dans la catégorie "nouvelle étrangère", Comment c'est là-haut ?d'Edmond Hamilton a été primée. Edmond Hamilton n'est pas forcément l'auteur le plus connu chez nous pourtant c'est l'un des pionniers du space opera. On lui doit entre autres Capitaine Futur une série de romans à l'origine du célèbre Capitaine Flam. Dans la catégorie "nouvelle francophone" c'est Thierry Di Rollo avec Brumes fantômes qui remporte le prix. Thierry Di Rollo ne laisse généralement pas indifférent. Ses romans sont souvent très sombres (et c'est un euphémisme !), il est en quelque sorte un poète du désespoir.


Comment c'est là haut ?

Le sergent Frank Haddon est l'un des rescapés de la seconde vague d'exploration de Mars. A son retour sur Terre il décide de rendre visite aux amis et familles de ses collègues morts pendant l'expédition. Face aux familles, Haddon est très partagé. Doit-il dire expliquer la réalité de leur mission au risque de blesser les personnes qui ont perdu un membre de leur famille ou doit-il s’arranger avec la vérité pour que l'image de leurs chers disparus ne soit pas esquintée ?
Cette première incursion dans l'univers d'Edmond Hamilton m'a agréablement surpris. Le récit  sombre, désenchanté nous questionne sur notre rapport à la vérité. Mieux vaut-il un beau mensonge que la cruelle réalité ? Un très bon texte.


Brumes fantômes

Bersekker revient sur sa planète natale pour s'entretenir avec son père mourant. Enlevé sous les yeux de sa famille par une guilde d'assassins quand il était gamin, Bersekker est devenu l'un des leurs. Un de ces tueurs froids, à la vision augmentée et au corps recouvert d'un exosquelette.
Encore une fois l'écriture sombre et noire de Thierry Di Rollo ne marche pas avec moi. La plume est efficace, le style aiguisé mais le propos d'une tristesse déconcertante n'arrive pas à me transporter.


Au final, un bilan mitigé. Même si ces deux nouvelles n'arrivent pas à me réconcilier totalement avec le format court, j'ai bien l'intention de poursuivre l'expérience. Le plus compliqué va être de trouver des textes de qualité (sous-entendu qui puissent me plaire !). Je compte donc sur votre concours pour me faire découvrir ces petites merveilles !


17 commentaires:

  1. "je n'ai jamais ouvert un Bifrost"... mais... mais... mais enfin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah quoi... mais j'ai décidé d'y remédier ! ;-)

      Supprimer
  2. Courage, le format court recèle des récits formidables ! :) Tu cherches des nouvelles de SF ou de Fantasy ? Pour la Fantasy, je peux te conseiller Clark Ashton Smith, et pour la SF, Peter Watts et Nancy Kress. Ce sont les noms qui me viennent d'instinct (et que j'ai lus), en tout cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. SF forcement. Le recueil de Kress ne m'a pas emballé. Quant à Watts j'ai eu du mal avec deux de ces romans que j'ai abandonné.

      Et je ne veux pas lire de recueil, les nouvelles y sont, à mon goût, inégales et au final je suis souvent déçu !


      Supprimer
    2. Le recueil de Watts est globalement d'un bon niveau

      Supprimer
  3. Non mais Di Rollo ça ne compte pas dans les stats tellement c'est particulier, donc c'est finalement un 100% de réussite ! =P

    RépondreSupprimer
  4. Même ressenti que toi sur ces deux nouvelles. Pour Di Rollo, ce n'est cependant pas la noirceur qui me dérange, mais le style : il y a un je ne sais quoi qui ne passe pas. C'est dommage car j'aime son univers et il écrit bien.

    Je ne peux te conseiller de nouvelles, ce n'est pas le format qui me botte le plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'accroche pas à l'auteur non plus. La profondeur des tombes est celui qui m'a le plus plu. Drift ne m'a pas enthousiasmé et j'avais commencé et vite abandonné un troisième.

      Supprimer
  5. Ah tiens je les avais récupérées mais j'avais pas connecté qu'il y avait du Di Rollo... Jamais accroché à ses textes. Du coup on verra si l'envie me prend de sortir toutes les nouvelles à l'unité de ma liseuse xD.
    Celle d'Hamilton me tente déjà plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hamilton m'a agréablement surpris...
      Et je pense que je vais réitérer l'expérience des nouvelles. Malheureusement je n'ai rien en stock dans ma liseuse de ce côté là.

      Supprimer
  6. Vazy Yogo, c'est en goûtant qu'on finit par apprécier !

    Tu aimes le fantastique toi ? Il y a une nouvelle gratuite à télécharger ici : https://editions.scylla.fr/financement/bienvenue-a-sturkeyville-de-bob-leman
    J'ai adoré, mais bon faut aimer le fantastique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Fantastique pas trop mon truc non plus, mais c'est bien connu j'aime rien. ;-)

      Supprimer
  7. Bon mes deux précédentes tentatives de messages ne sont pas passée, je retente :-)

    Au niveau nouvelles, je te conseille Infinités de Vandana Singh, un recueil que j'avais vraiment apprécié.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu passé des critiques sur ce recueil mais encore une fois ca ne me tente pas... lol

      Mais merci. ;-)

      Supprimer