jeudi 17 août 2017

Le vieil homme et la guerre - John Scalzi


Après une première expérience non concluante dans le Space Opéra militaire/militariste avec la série Honor Harrington, j’avais promis que plus jamais on ne m'y reprendrait... Mais voilà un Chien facétieux et un Lutin aboyeur (ou inversement) m'ont suggéré de ne pas rester sur un échec et soutenu qu'il fallait lire les aventure de John Perry...

Le vieil homme et la guerre premier tome volume de la série (5 tomes à ce jour) permet à John Scalzi de poser les bases de son univers. Dans un avenir lointain, les hommes ont colonisé l'espace, ont rencontré diverses entités extraterrestres au delà des étoiles mais évidement cela ne se passe pas toujours comme on le voudrait, chacun revendiquant sa vision, son pouvoir, son ego... cela ne peut se terminer que d'une seule façon : la guerre !

Mais voilà, nos valeureux guerriers ne sont que des vieillards de 75 ans. Si ils s'engagent, on leur promet de retrouver leur jeunesse. Argument de poids qui en convainc plus d'un, même si derrière cette promesse personne ne sait ce qui se cache. Les jeunes recrues avancent beaucoup d'hypothèses sur ce rajeunissement mais la réalité est bien plus cruelle que ne peuvent l'imaginer les nouveaux soldats...

Sur le fond, ce roman est un Space Opera musclé, à haute dose d'adrénaline, où les biotechnologies et le transhumanisme sont les moteurs de l'histoire. Ça tire à tout va, ça tue, dépèce et massacre à foison, on ne s'ennuie pas... enfin pour ceux qui aiment ! Heureusement il y a aussi une bonne part de réflexion, de questionnement sur la vie, la mort. Jusqu'où sommes nous capables d'aller pour vivre... 

Le petit plus du livre est le ton décalé. Ajoutez l'humour avec lequel sont dépeints les personnages et les situations, l’autodérision et le second degré et on arrive à un bon divertissement. 

Au final, si vous aimez les romans sans prise de tête qui se lisent tout seul où l'action omniprésente laisse un peu de place à la réflexion et à l'humour, Le vieil homme et la guerre est fait pour vous. Pour ma part, je ne suis pas totalement réconcilié avec le genre...



10 commentaires:

  1. Heureuse que Le Vieil Homme et la Guerre se soit révélé plus digeste pour toi. Sur celui-là, je n'avais pas trop d'inquiétude.
    Je crois que dans l'ordre ou le désordre cela va bien au chien ou au lutin! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus digeste mais je vais éviter l'indigestion... ;-)

      Supprimer
  2. J'aime bien l'idée de départ mais je ne l'ai toujours pas récupéré. Dommage, je pense que ça pourrait me botter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien vu, bien traité, drôle... ça tire un peu trop à tout-va à mon goût. En même temps, c'est la guerre ! :-/

      Supprimer
  3. Même ressenti que toi : de la bonne littérature populaire qui pose cependant quelques questions éthiques. J'avais surtout aimé la première partie, avant les tirs à tout va.
    Mon petit doigt me dit que la série compte six volumes en français, un ou deux supplémentaires en VO.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour la rectification du nombre de volumes... nous sommes encore une fois d'accord ! :-)

      Supprimer
  4. L'univers est sympa, mais mon cerveau trop "meta" a hélas décroché quand le héros commence à traverser l'intrigue sans aucune difficulté ^^. Mais ça se lit tout seul, c'est quand même sympa comme bouquin.

    RépondreSupprimer
  5. Depuis sa sortie en poche, je me dis que je vais enfin pouvoir m'y pencher à moindre coût... Mais je repousse toujours ! Un jour, un jour... En attendant, ça fait un livre de plus sur ma looooongue liste d'envies de lecture. Content de voir qu'il t'a plu (même si pas à 100%) et qu'il semble donc être à la hauteur de sa réputation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu es aimes le genre, n'hésite pas.
      Si tu aimes moins, il y a d'autres priorités. ;-)

      Supprimer