mercredi 31 mai 2017

S'accrocher aux étoiles - Katie Khan


S’accrocher aux étoiles de Katie Khan est l’un des derniers romans sorti aux éditions Super 8. Je l’avais noté sur mes tablettes dès le début d’année et l’attendais avec une certaine impatience. Super 8 est une maison d’édition assez novatrice, ses livres sortent souvent de l’ordinaire, parfois cela fonctionne (Captifs, Il y a un robot dans le jardin) d’autres fois moins (Le monde caché d'Axton House). Qu’en est-il de celui-ci ?

Tout d’abord ce roman est intrigant par son pitch : un homme, une femme, à la dérive dans l’espace suite à une avarie dans leur station spatiale. Et seulement 90 minutes d’oxygène disponible dans leur combinaison.  On se demande bien comment l’auteure va tenir 400 pages… (enfin 400 pages, je ne sais pas quelle est la mise en page de l’édition papier parce que ma  liseuse m’annonce un peu plus de 200 pages !)

Une fois commencé, le livre devient surprenant. La dérive spatiale de nos deux héros, Max et Carys, n’est pas le point essentiel du roman. De nombreux flash-back nous présentent un univers particulier, un monde bien différent de celui que nous connaissons aujourd’hui. Véritable utopie (ou dystopie, tout dépendra du point de vue que l’on prendra !) l’auteure nous entraîne dans la vie mouvementée de nos protagonistes et nous explique les règles, les coutumes, les excès de ce monde post apocalyptique. Il est vrai que j’ai eu un peu de mal avec quelques concepts, j’y ai trouvé quelques facilités et parfois un manque d’explications cohérentes qui permettent de croire pleinement à ce nouveau mode de vie. Néanmoins dans l’ensemble cela fonctionne et l’histoire d’amour impossible entre Max et Carys est vraiment captivante, limite envoûtante. Voilà mon coté fleur bleue ressort enfin !!

Page turner efficace, S’accrocher aux étoiles est un roman fluide, bien écrit qui ne peut se résumer qu'à une love story. Centré sur les deux personnages principaux, leurs aspirations, leur rêves, il nous plonge dans des concepts politiques et idéologiques intéressants. Un livre qui permet de s’interroger sur le  monde idéal et de se demander quel est le prix de la "paix".

Pour conclure, Super 8 éditions nous offre un livre intrigant, surprenant et captivant.  Une belle découverte qui sort de l’ordinaire. Et dernier petit plus, sans vouloir déflorer la fin, l’auteure arrive encore à nous surprendre dans les derniers chapitres en prenant un virage inattendu. 


Les avis de Lune, Léa Touch Book

Défi Lecture 2017 : #.28 Une dystopie

10 commentaires:

  1. Ton petit côté fleur bleue :p

    J'ai beaucoup apprécié la construction du roman ! Et toute l'histoire en fait, belle découverte, très humaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucun commentaire sur ma sensibilité s'il te plait... lol

      Supprimer
  2. Merci pour ce retour, je suis intrigué. Pourquoi pas, je le note quelque part :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'il pourrait te plaire. Et comme le dit Lune, c'est une belle histoire...

      Supprimer
  3. Je l'ai noté dans un coin celui-là (ça me donne envie de relancer mon challenge SFFF sentimentale tiens xD)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai arrêté de lire ta chronique dès le premier mot amour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même réponse qu'à Samuel mais dans l'autre sens, je pense qu'il ne te plaira pas... lol

      Supprimer
  5. Je ne pensais pas que tu avais un petit côté fleur bleue! :-)
    J'avoue que j'hésite vraiment car je ne suis oas fan des love story, mais tu indiques que ce n'est pas que l'objet du livre bien plus vaste et profond.
    Allez, je suis ton avis, et je me le note.

    RépondreSupprimer