mercredi 19 avril 2017

La Ménagerie de Papier - Ken Liu


La Ménagerie de Papier de Ken Liu est un recueil de nouvelles qui a plutôt eu de bonnes critiques lors de sa sortie. J'ai longtemps hésité à l'acheter, il faut dire que les recueils de nouvelles et moi ne sommes pas souvent sur la même longueur d'ondes. Dans le même temps, L'homme qui mit fin à l'histoire, une novella de la collection Une Heure Lumière m'a fait découvrir et apprécié l'auteur. Oui, non, non, oui... je n'ai pas su me décider. Il a fallu une erreur dans la distribution du fichier numérique, ou de je ne sais qui dans la chaîne du livre, qui a fait passer le prix à 4,99€ (au lieu de 12,99€) pendant quelques heures ! Et à ce prix, je ne me suis plus posé la question...

Donc me voilà avec entre les mains ce recueil de 19 nouvelles, de longueurs et de traitements différents. Et encore une fois avec ce format je suis passé par tous les états, de l'ennui à l'incompréhension, de l’intérêt à l'exaltation...

Le point fort de ce recueil est la diversité des thèmes abordés, certains reviennent plus souvent, en particulier tout ce qui touche à la mémoire, au souvenir, à l’histoire ou plutôt la façon dont on la ressent. La communication, son absence ou la difficulté de l'assimiler, est un autre thème qui revient tout le long de ce recueil. La famille, les traditions culturelles sont également abordées avec finesse et intelligence. Ken Liu nous fait partager au travers de ses nouvelles plus ou moins SF, plus ou moins en proie avec le réel, de grands moments d'émotion. Pour ma part j'y ai aussi trouvé une influence Dickienne pour deux nouvelles et une atmosphère "asiatique" dans quelques autres, ce qui nous donne une vision un peu différente et nous change des préceptes anglo-saxons souvent formatés.

Les deux premières nouvelles de ce recueil résument  parfaitement ma dualité avec ce format. Renaissance, la première nouvelle, un thriller SF sur la mémoire, le souvenir m'a emballé. Dans la foulée j'ai lu la très courte Avant et Après qui est pour moi la limite de la nouvelle, c'est un exercice de style plus qu'une véritable histoire, cela demande sûrement beaucoup plus de travail mais ça ne me parle pas. Donc au final, j'ai fait des montagnes russes pendant 19 nouvelles... parmi lesquelles quelques-unes ont eu ma préférence :

- Les algorithmes de l'amour, une réflexion sur l'intelligence artificielle mais pas que... Un texte qui marque par sa justesse.

- Emily vous répond  texte sur la mémoire, l'oubli et ses conséquences. Amusant tout en faisant réfléchir

- Trajectoire qui est une sorte de biographie d'une femme à la très longue vie. Cela m'a fait penser à Mes vrais enfants de Jo Walton

La Ménagerie de Papier qui est la nouvelle du recueil où la relation parents-enfants est traitée avec douceur et émotion. Elle ne peut laisser personne indifférent, un délice.

- Mono no aware l'un des textes les plus SF, encore riche en émotion, histoire à cheval entre le moment présent et le passé. Texte nostalgique et plein d'espoir.

Pour conclure ce roman est riche, diversifié, les sujets abordés sont traités avec humour, émotion et sensibilité. C'est une ode au vivre ensemble, à l'acceptation de la différence, au sacrifice. Un recueil qui ne pourra que plaire aux amateurs du format court. Bref un recueil intelligent et divertissant dans son ensemble.

A titre personnel, cela me confirme que Ken Liu est un auteur à suivre, (et je ne manquerai pas sa prochaine novella qui sortira en juin prochain dans la collection Une Heure Lumière) et que les recueils de nouvelles ne sont vraiment pas faits pour moi.


Les avis de : Lune, Lorhkan, Cornwall, Lhisbei, Xapur





14 commentaires:

  1. Ken Liu est grand, vivement la prochaine parution !

    RépondreSupprimer
  2. Après avoir découvert Ken Lit avec L'homme qui Lit fin à l'histoire j'ai vraiment très envie de decouvrir ce recueil de nouvelles. J'avoue que comme toi Le format ne me convient pas toujours mais pour decouvrir un auteur pourquoi pas ? De plus ta chronique donne envie et la couv' d'Aurelien Police est superbe ❤️

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout comme toi, j'ai découvert Ken Liu par la Collection Une Heure Lumière, c'est un auteur à suivre en effet.

      Supprimer
  3. Il ne faut pas s'en imposer de trop, des recueils de nouvelles quand c'est pas fait pour soi. Je partage cette caractéristique avec toi.
    C'est encore un bouquin à lire pour moi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est l'erreur de prix qui m'a décidé ! ;-)

      Supprimer
  4. C'est un peu le problème des recueils de nouvelles, les textes rassemblés sont souvent très différents et il est difficile de tout aimer. Et l'empilement réduit un peu l'impact des nouvelles parfois. Je garde un bon souvenir de celui-là (bien que j'ai oublié les 3/4 des nouvelles). Et j'attends avec impatience d'autres textes de Ken Liu (même son roman Star Wars à venir :p)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les novellas d'une centaine de pages me conviennent mieux. Les nouvelles me frustrent, trop courtes et il me manque quelque chose.

      Supprimer
  5. Un très bon recueil, j'avais adoré "Faits pour être ensemble", c'est celle dont j'ai le souvenir le plus tenace, ainsi que "La ménagerie de papier".

    Merci pour ce retour qui ravive quelques bons moments :)

    RépondreSupprimer
  6. Même ressenti que toi sur le recueil, mais bon, au prix où tu l'as touché. Pas bien de hacker les sites des libraires !

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Comme quoi un prix trop élevé fait rater une vente ;-)

      Supprimer
  7. Ce recueil est très chouette, même si je ne suis pas non plus une grande fan de nouvelles. J'attends avec impatience de découvrir d'autres choses de Ken Liu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as déjà ces deux novellas (dont une qui paraîtra en Juin) dans la collection une heure lumière. Je ne sais pas si il a écrit beaucoup de romans ?!

      Supprimer