mercredi 1 février 2017

Runner - Patrick Lee


Runner, voilà un titre qui en dit long sur le contenu, Runner est un livre où l'on court beaucoup. Tout commence par le footing nocturne de Sam Dryden, une habitude depuis que le sommeil le fuit ou plus exactement depuis qu'il a perdu sa femme et sa fille dans un accident. Un soir il croise Rachel, une adolescente apeurée qui court pour échapper à de mystérieux poursuivants armés. Il lui porte immédiatement secours et l'aide à se cacher pour échapper à ses poursuivants. Malheureusement le repos sera de courte durée et commencera alors une immense course poursuite...

Vous voulez de l'action, de l'adrénaline, de la testostérone ! Alors ce thriller est fait pour vous, un livre sans temps mort qui ne fait pas dans la dentelle . Ça court dans tous les sens, ça saute partout, ça tire à tout va. Adeptes du complot, des expériences interdites, des sombres officines vous ne serez pas déçus, tous les ingrédients du thriller punchy sont réunis.

Mais voilà, ça s'arrête là... rien de vraiment surprenant quand on connait un peu l'auteur. Sa trilogie de la Brèche était dans le même style, une narration rapide, musclée. Il n'y a pas ici l'inventivité, le petit truc en plus qui transforme le thriller classique en bonne surprise. Avec Runner, c'est l'inverse qui se produit, un manque cruel de créativité, d'innovation qui rend l'histoire plutôt terne. Presque quatre cents pages qui se résument à une immense course poursuite où tout est téléphoné et beaucoup trop facile.

Vous l'aurez compris, une déception pour moi. Je suis resté sur ma faim, je m'attendais à un peu plus d'imagination dans l'intrigue. L'auteur ne laisse pas vraiment place à la réflexion et c'est bien dommage. Par contre si vous souhaitez un livre détente avec de l'action, encore de l'action  et toujours de l'action, alors ce livre est fait pour vous...

L'avis de Lune

Défi Lecture 2017 : #4. Livre dont le titre est en anglais.

6 commentaires:

  1. IL ne m'inspire pas du tout et ton avis confirme cette impression.
    Merci d'essuyer les plâtres!

    RépondreSupprimer
  2. Voilà qui donne envie de prendre les jambes à son cou.

    RépondreSupprimer
  3. Ah, dommage ! Je n'ai jamais eu l'occasion de lire l'auteur (ça viendra), mais au moins je sais que je peux me dispenser de ce roman là. Merci pour cette critique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut lui préférer L'entité 0247, qui est beaucoup plus inventif et qui pour le format numérique est beaucoup moins onéreux (9,99 contre 14,99) et sans DRM !!

      Supprimer