jeudi 21 mars 2019

Ellipses - Audrey Pleynet


Une belle maîtrise

Audrey Pleynet est une jeune autrice auto-éditée, découverte grâce à Apophis qui nous avait recommandé sa nouvelle, Citoyen+. Elle revient aujourd’hui avec un recueil de huit nouvelles dont sept inédites (la huitième étant Citoyen+) Petit tour d’horizon de ce qui vous attend.

Le recueil commence par une longue nouvelle Les reines de Cyanira,  un Planet Opera teinté de Fantasy. Audrey Playnet arrive en quelques pages à nous présenter un monde, son histoire, son système politique et à nous interroger sur le pouvoir, l’écologie, la colonisation… Bref une nouvelle très dense qui nous montre tout le potentiel de l’autrice. Je me suis pris au jeu et laissé porter par le récit. L’essentiel pour cette nouvelle, comme pour les sept suivantes, est qu’elle raconte une histoire complète. Le lecteur ne reste pas dans l’expectative. A chaque texte sa conclusion, libre au lecteur de poursuivre la réflexion mais l’histoire a sa « chute »

Avec Tu t’en souviendras, Audrey Pleynet, nous plonge dans de la SF post-apocalyptique. Une nouvelle sur l’apprentissage et la transmission du savoir. Cette nouvelle est d’un cruel réalisme, d’une justesse sans faille. L’autrice fait mouche.

Avec le troisième texte Les questions que l’on pause, nouveau changement de décor, retour à un texte d’Anticipation plus proche de notre quotidien.  A mon sens, c’est dans ce domaine que l’autrice donne la pleine puissance de son talent.  Elle arrive par ses écrits à nous dévoiler les dérives des technologies d’aujourd’hui et de demain. Ici, il est question d’intelligence artificielle et de l’utilisation des données personnelles collectées, compilées, décortiquées par les différents centres de données. L’originalité est que l’histoire est racontée par l’IA qui répond aux questions des Hommes. Et on se rend compte que le plus important n’est pas forcément la réponse mais la question posée. Sujet d’actualité hyper sensible, ce texte met en lumière les dérives possibles. Implacable !!

Le texte suivant est dans la même veine. Un peu plus futuriste, Dolorès est une nouvelle d’anticipation biopunk qui nous met en garde contre les dérives du capitalisme. Tout peut se marchander… Glaçant ! Qualificatif que l’on pourra également attribuer à Icône, qui s’attaque plus à l’uniformisation de la société et au manque d’originalité de nos concitoyens, quand la copie devient la norme.  Cette nouvelle fait mouche, elle aussi. Même si on voit vite venir la chute, le message est clair et déprimant.

L’antépénultième nouvelle Alchimistes du Rêve ne m’a pas du tout parlé, je suis complètement passé à côté. Je n’ai pas adhéré au concept de veilleur/rêveur qui pouvait déplacer des montagnes.

L’avant-dernière Tu étais pourtant si fier de moi est une discussion à sens unique ente une petite fille et son père. Elle le harcèle de questions : pourquoi leur relation a changé, pourquoi elle n’est plus le centre d’intérêt… Originale sur le fond comme sur la forme, cette nouvelle a un dénouement surprenant.

Le recueil se termine sur la nouvelle Citoyen+, qui nous a fait découvrir Audrey Pleynet, j’en avais parlé ici.

Pour conclure, on peut dire qu’Audrey Pleynet a une belle plume, de bonnes idées, qu’elle a l’art du contre pied et que ses textes font réfléchir. Ma préférence va aux textes ancrés dans notre réalité. Elle maîtrise parfaitement les dérives de notre monde qu’ils soient technologiques, économiques ou tout simplement humains. Bref à découvrir.


Feyd Rautha en dit beaucoup de bien aussi

16 commentaires:

  1. J'avais évidemment l'intention de le lire, mais après vos deux très bonnes critiques à Feyd et à toi, j'ai encore plus hâte. Merci pour ta chronique :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi de nous l'avoir fait découvrir. ;-)

      Supprimer
  2. Tu finis de me convaincre, même si j'avais détesté son roman Noosphère. A croire qu'elle est meilleure dans le format court.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Son roman est vraiment différent, ca n'a rien à voir.
      Ici, c'est plus notre "came" !

      Supprimer
  3. Comme j’ai lu Citoyen+ sur ton conseil et que j’ai bien aimé, je vais continuer a te faire confiance et je vais lire ce recueil des que j’en aurais l’occasion !

    RépondreSupprimer
  4. Tu me fais penser qu'il faut que je lise Citoyen +, merci :)

    RépondreSupprimer
  5. Je suis curieuse donc je me note ce receuil :)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai toujours Citoyen+ dans ma pal, il faut que je l'en sorte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, une dizaine de minutes de lecture, ça se case assez facilement.

      Supprimer
  7. J'avais beaucoup apprécié la nouvelle "Citoyen +", et surtout son final ! Je ne savais pas qu'elle sortait un recueil. Pourquoi pas s'ils ont la même qualité d'écriture et de contre-pieds pour les fins ^^
    Belle chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, le recueil est très sympa, dans la lignée de Citoyen+ et Audrey Pleynet nous emmène également vers de nouveaux horizons. A découvrir.

      Supprimer
  8. Oh! j'ai oublié de laisser un petit mot.
    Simplmeent pour te dire que tu m'avais convaincue et que j'ai donc hâte de faire des ellipses en compagnie d'Audrey.
    Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci...
      J'espère que ça te plaira autant qu'à moi.

      Supprimer