vendredi 5 mai 2017

Spire : 1. Ce qui relie - Laurent Genefort


Laurent Genefort est un auteur français de SF assez atypique et très prolifique. Atypique car nombre de ses romans se passent dans le même univers celui des "Portes de Vangk". Univers qu'il développe sans cesse et qui lui permet de nous faire découvrir son talent de créateur de mondes habités. 

Après entre autres l'étonnant Points Chauds et l'excellent Lum'en, j'attendais donc avec impatience ce nouveau roman de Laurent Genefort, premier tome d'une trilogie dédiée à la création et la vie d'un service de transport spatial.

Lennor et Hummel, lors d'un voyage spatial dans les Confins, s’écrasent sur une de ces planètes lointaines à l’écart du monde, livrées à elles mêmes. C'est pendant leur convalescence qu'ils se rendent compte que les Confins sont très peu desservis par les transports spatiaux. De là germe une idée, créer le service de transport spatial dédié aux Confins qui permettra de relier ces mondes oubliés. Projet un peu fou, ambitieux et dangereux mais les navis aiment relever les défis : Spire, société interstellaire, est en train de naître.

Encore une fois, l'auteur s'est créé un immense terrain de jeu, où il peut donner la pleine mesure de son imagination. Cette société de transport va nous emmener de planètes en planètes, plus exotiques les unes que les autres. Planètes où l'écologie, les ressources et les vies autochtones sont aussi diverses que variées et l'on voit là tout le plaisir qu'a Laurent Genefort de créer l'improbable qui reste plausible : une façon de jouer à Dieu. Et cette partie là du livre est plutôt réussie, divertissante et parfois amusante. 

C'est du côté de l'intrigue et de l'histoire que j'ai été moins convaincu... on est dans un Space Opera d'aventure avec quelques grosses ficelles, des raccourcis un peu faciles, rien de transcendant, que du très classique. Il manque un petit quelque chose, le tout étant trop "simple".

Sur ce livre je retiendrai surtout le background très solide, cet univers très cohérent qui laisse à l'auteur une latitude importante pour développer ses idées, ses concepts et parler de nous à travers sa multitude de mondes habitables et de populations étonnantes.

Au final, Spire est un Space Opera d'aventure très accessible, à l'intrigue légère mais sympathique. Une bonne porte d'entrée dans l'univers des Portes de Vangk pour ceux qui aiment la SF de divertissement et de dépaysement.


Les avis de Lorhkan, Bibliocosme

Défi Lecture 2017 : #32. un livre publié cette année.

11 commentaires:

  1. Merci pour ce retour, pourquoi pas ! Un jour :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une lecture de divertissement, reposante et dépaysante ;-)

      Supprimer
  2. Je suis en train de le lire. Les deux tiers sont d'ailleurs achevé et je souscrit tout à fait à ce que tu en dis.

    RépondreSupprimer
  3. Je note de côté, quand le diptyque sera fini...
    Marre des romans en plusieurs tomes. Ils ne savent plus faire une intrique en un bouquin. Ou c'est pour gagner de l'argent en rendant captif le lecteur ?

    RépondreSupprimer
  4. Réponses
    1. C'est le principal, prendre du plaisir...

      Supprimer
  5. C'est du space-opera "grand public" (sans aucune connotation péjorative) et Laurent Genefort est très doué pour ça. Et j'ai beaucoup aimé ce "petit" roman.
    J'attends quand même qu'un jour il nous fasse un truc un peu plus approfondi, un peu plus anglo-saxon peut-être ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le conçois parfaitement mais j'ai préféré d'autres romans... et comme toi, j'attends le roman qui fera tilt !

      Supprimer