vendredi 14 août 2020

Ada ou la beauté des nombres - Catherine Dufour

Quelle époque !

Je n'avais jamais entendu parler d'Ada Lovelace jusqu'à ce que sorte cette biographie écrite par Catherine Dufour et publiée chez Fayard. Les premiers retours* plutôt dithyrambiques ont aiguisé ma curiosité. Comble du hasard une nouvelle de Jean-Laurent Del Socorro, La Machine Différente mettant en scène Ada Lovelace et Charles Babbage autour de la création d'une nouvelle machine vient d'être publiée chez 1115 Editions. Cet excellent texte m'avait donné lui aussi envie d'en savoir plus sur cette pionnière de l'informatique. Le fichier numérique étant verrouillé par des DRM et au prix plutôt excessif de 13 euros, je me suis rabattu sur la médiathèque du coin qui par chance avait acquis ce livre. 

Ada ou la beauté des nombres est une biographie de celle qui concevra le premier programme informatique bien avant que les ordinateurs n'existent : difficile à concevoir pour les simples mortels que nous sommes. Et après la lecture de ce texte, c'est d'autant plus improbable quand on connaît l'histoire d'Ada Lovelace. Elle découvre les mathématiques à 25 ans, déjà mariée, mère de trois enfants et a une vie mondaine bien remplie. Mais c'est une femme battue, à la santé plus que fragile, addicte au jeu et à la drogue. C'est sa rencontre avec Charles Babbage, un inventeur fou que tout le monde délaisse, qui sera décisive. D'une intelligence rare, Ada a du caractère et il lui en faut pour survivre dans cette époque victorienne où la gente féminine n'a pas vraiment sa place.  

Car Ada ou la beauté des nombres est plus une peinture de l'époque victorienne qu'une véritable biographie d'Ada. Et c'est là que je reste sur ma faim, j'aurais voulu en savoir un peu plus sur cette scientifiquedame, ses écrits, cette fameuse "note G"... Un peu moins de la moitié du livre est directement consacrée à cette femme de caractère, dans l'autre partie Catherine Dufour dresse une galerie de portraits plus méprisables les uns que les autres des proches d'Ada. Que ce soit sa mère abusive, son père absent, les hommes et quelques femmes qu'elle a croisés dans sa vie : Sommerville, Babbage, Faraday... en résumé il valait mieux être blanc et hétérosexuel à l'époque (rien n'a vraiment changé !)

Catherine Dufour n'a pas son pareil pour raconter les histoires, son ton impertinent et sa gouaille malicieuse transforme cette biographie en véritable page-turner, à en oublier qu'on lit une histoire vraie et non une fiction (malheureusement). Enrichissant, instructif, elle nous narre avec Ada ou la beauté des nombres, la vie difficile des femmes du début du XIXème siècle à travers celle de l'exceptionnelle Ada Lovelace. 

Pour résumer Ada ou la beauté des nombres est une biographie passionnante d'une figure importante mais relativement méconnue. C'est aussi une peinture non reluisante de l'ère victorienne, où les femmes ne sont qu’accessoires. Et on se rend compte deux siècles après que l'on part de loin mais que le chemin sera encore long avant que les femmes aient pleinement leur place au sein de nos sociétés car au fond rien n'a vraiment changé !





12 commentaires:

  1. Ha ! Très contente que tu aies lu cette petite merveille et que ça t'ai plu au global. Merci pour le lien ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est passionnant et ca met en lumière une époque qui est loin d'être révolue.

      Supprimer
  2. Tout pareil que ma voisine du dessus.
    Improbable c'est le mot, et je ne sais pas si ça évoque plus l'histoire d'Ada ou l'écriture de Catherine Dufour. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout pareil que mon commentaire du dessus. ;-)

      La gouaille de l'autrice apporte en effet un petit plus à cette biographie.

      Supprimer
  3. J'adore la gouaille de l'autrice, mais je suis comme toi, allergique aux DRM et au prix fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai l'impression qu'on dit souvent le même chose et que rien ne change vraiment !

      Supprimer
  4. C'est dans ma liste à lire ça !

    RépondreSupprimer