mercredi 13 novembre 2019

Les portes célestes - La fleur de Dieu 2 - Jean Michel Ré

Violence & Zénitude

Retour dans l'univers de Jean-Michel Ré avec Les Portes Célestes, le second tome de La Fleur de Dieu. Tout comme dans le premier opus, ce deuxième roman comporte lui aussi un bon gros glossaire. Sauf que celui-ci est plus dispensable pendant la lecture. Un ou deux aller-retour pour se replonger dans l'univers de l'auteur devraient suffire. Par contre il est indispensable de le lire à la fin du roman, il parachève, complète parfaitement cette seconde partie. 

La lecture des Portes Célestes est beaucoup plus facile et beaucoup plus fluide. Après un premier tome introductif, Jean Michel Ré développe son histoire. Celle-ci est à la fois plus politique, plus vive et en même temps plus réflective. La tension va crescendo et la construction du roman alternant entre les différents personnages ajoute du suspense à l'histoire. Bref, un second tome plus enlevé, plus efficace.

On retrouve donc tous les protagonistes de La Fleur de Dieu : l'Empereur qui essaye d’asseoir son pouvoir, le Seigneur de Latroce qui veut lui prendre sa place, les factions anarchistes qui veulent rebattre les cartes de l'Empire, l'Enfant que l'on découvre sous un jour nouveau. Sans oublier Kobayashi qui est promis à un grand destin... 

Avec Les Portes Célestes, Jean-Michel Ré délaisse un tout petit peu la religion pour se consacrer à des intrigues plus politiques, assez complexes, où les doubles jeux sont légion. Cette suite est aussi beaucoup plus violente, violence contrebalancée par la zénitude des chapitres consacrés à l'instruction spirituelle de Kobayashi. 

Si vous avez aimé La Fleur de Dieu, Les Portes Célestes n’attend que vous. Quelques facilités narratives parsèment le récit mais rien de vraiment dérangeant. Les personnages frôlent par moments la caricature mais cela colle parfaitement à l'histoire. L'univers développé par l'auteur s'étoffe encore un peu plus ici et c'est un vrai régal.

Et encore une fois, Jean-Michel Ré nous laisse en plein chaos, en pleine interrogation à la fin de ce roman. La fin est abrupte, brutale laissant le lecteur avide de connaître la suite et la fin de l'histoire. Espérons seulement qu'elle soit à la hauteur de nos attentes. Ce n'est qu'en Février 2020 que nous le découvrirons...


Les pipelettes en parlent bien, Celinedanaé aussi et même Le Chien approuve !










4 commentaires:

  1. Nous sommes donc tous sur la même longueur d'onde. Vivement février.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout doux, le temps passe déjà assez vite comme cela... ;-)

      Supprimer
  2. Oui, très curieuse de voir comment tout ça va finir !

    RépondreSupprimer