dimanche 28 juillet 2019

Les Meurtres de Molly Southbourne - Tade Thompson

Anatomiquement marquant !

Les Meurtres de Molly Southbourne est la dix-neuvième novella de la collection Une-Heure-Lumière. En trois années d'existence cette collection s'est imposée dans le paysage de l'imaginaire français, nous proposant des textes très diversifiés et toujours de qualité. Le récit de Tade Thompson présenté ici nous fait découvrir les contrées horrifiques de la Science Fiction. 

La novella débute avec une femme retenue prisonnière dans une pièce fermée. Blessée, désorientée, elle ne se souvient plus de rien. Arrive sa geôlière qui se présente comme étant Molly Southbourne. Celle-ci va raconter son histoire à cette femme et c'est ainsi que l'on va découvrir l'enfance de Molly, la maladie qui sommeille en elle et les règles très strictes qu'elle doit suivre pour survivre...

Il faut avoir le coeur bien accroché avant d'entamer ce récit dérangeant, oppressant et sanguinolent. Mais une fois commencé Les Meurtres de Molly Southbourne devient addictif. C'est le page-turner par excellence, une fois les premières pages tournées, il est difficile de s’arrêter. Angoissant du début à la fin, Tade Thompson sait ménager le suspense et faire monter la tension. Auteur à l'imagination fertile, il nous cueille par sa plume incisive, fluide et agréable. Servi par l'excellente traduction de Jean Daniel Brèque.

J'avais un a priori négatif sur cette novella, vendue comme de la Science Fiction horrifique, l'horreur n'étant pas un genre qui me sied. Mais devant les avis unanimes, je me suis lancé et je ne le regrette pas. J'ai juste une petite réserve, le côté SF est plus que léger, on manque singulièrement d'explication sur le phénomène "molly" et c'est dommage. Mais comme le dit l’auteur dans une interview retranscrite à la fin de l’ouvrage le côté scientifique a été raboté pour ne garder que les passages "marquants". Quant au côté horrifique, je m'attendais à quelque chose de différent. C'est gore, ça saigne mais c'est plus "anatomiquement marquant" qu'horrible. Il y a bien sûr l'horreur psychologique bien présente et plus que troublante.

Pour conclure, Les Meurtres de Molly Southbourne fait partie, tout comme L'homme qui mit fin à l'histoire, des novellas marquantes et troublantes de la collection. Il ne m'a manqué qu'une explication un peu plus développée sur le phénomène "molly" pour que ce récit emporte complètement mon adhésion. Bref encore une fois, une novella à découvrir.


Ils l'ont aussi lu : Yuyine, Feyd Rautha, Celinedanaé, Le Chien Critique, Apophis, Blackwolf, TmbM, Artemus, Aelinel, Lorhkan...


12 commentaires:

  1. Devant les avis unanimes ? "Presque" unanimes, si je puis me permettre… ;o)

    RépondreSupprimer
  2. Une novella à découvrir et dans ma liste à lire.

    RépondreSupprimer
  3. J’hesite à la prendre cette novella... meme si ton avis aurait tendance à m’inciter à la decouvrir. Mais je suis pas sure que ce type d’ambiance soit pour moi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais la même appréhension et au final j'ai été agréablement surpris... et même pas peur ! ;-)

      Supprimer
  4. L'explication viendra peut être dans la suite...

    RépondreSupprimer
  5. Chouette novella, j'ai bien aimé aussi. Moins gore que ce à quoi je m'attendais mais le texte met tout de même mal à l'aise par moments.

    RépondreSupprimer
  6. Le petit manque d'explication m'a aussi gêné! Mais on est bien d'accord on est plus dans un récit d'ambiance oppressante que dans de l'horreur gore "classique"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après c'est efficace, ça se lit tout seul et on en redemande. Ça tombe bien, une suite arrive...

      Supprimer