samedi 14 janvier 2017

Drone Land - Tom Hillenbrand


Plantons le décor de ce thriller futuriste : dans un avenir proche, sur fond de réchauffement climatique (la montée des eaux n'est plus une prédiction mais une bien triste réalité), l'Union Européenne est dans la tourmente. Le Brexit se profile et un changement de constitution doit se décider. Pour couronner le tout, un élu du parlement est assassiné d'une balle dans la tête. C'est à Aart Westerhuizen que revient l'affaire, un flic à l'ancienne, un flic tendance alcoolique au passé douloureux, un flic mélancolique de la belle époque. Vous allez dire, c'est du réchauffé, une histoire comme on en lit tous les jours, toujours les mêmes clichés, pas de quoi rameuter les foules...

Et pourtant, l'atmosphère est différente. Le futur a mal tourné, société hyper-contrôlée, méga-surveillée... fin de l'intimité. Une armée de drones survole en continu l'espace aérien, capteurs et caméras écoutent et enregistrent le moindre mouvement de la population, hommes et femmes portent en continu des lunettes connectées pour "faciliter" leur vie. Le tout supervisé par un super ordinateur, une Intelligence Artificielle capable d'étudier des millions de données pour établir des prévisions, des probabilités et fournir des analyses sans faille !

Pour en revenir à l’assassinat, notre enquêteur doit plonger au cœur du pouvoir politico-économique où chacun de ses pas sera surveillé, épié. Pour le seconder, son analyste Ava sera d'une aide bien précieuse mais c'est surtout grâce à la nouvelle technologie "du reflet" qui permet de plonger virtuellement au sein d'un lieu réel, qu'il fera avancer l'affaire...

Ce roman commence comme un polar classique, on ne peut plus classique même, mais l'omniprésence de la technologie donne non seulement le tournis mais aussi une orientation différente. Le background est riche, étonnant et passionnant. Très crédible, il nous donne une vision de ce qu'il pourrait nous arriver demain. A la fois inquiétant et fascinant, c'est l'atout numéro un de ce thriller qui permet de nous faire réfléchir sur notre dépendance à la technologie et sur l'utilisation des données récoltées. Quant à l’enquête policière, nous y retrouvons les habituels complots, trahisons, retournements de situation, fausses pistes et raccourcis inévitables.  Loin d'être originale, elle est très bien construite, reste cohérente et est très agréable à lire.

Pour conclure, Drone Land est un très bon polar dystopique qui ravira les amateurs de thriller et les fans de Big Brother. Un mixte assez fascinant, bluffant sur le fond et agréable sur la forme. Une bonne idée lecture.


Défi Lecture 2017 : #22. Un livre dans lequel il pleut (et je vous assure il pleut tout le long du livre !)

5 commentaires:

  1. Pour : big brother
    Moins : enquête banale

    Par rapport à Montero ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien à voir avec Montero vraiment SF, ici on est vraiment dans l'anticipation, l'utilisation à outrance des "nouvelles" technologies et de ses dérives.
      Il y a une similitude avec "La grande route du Nord" d'Hamilton dans le procédé utilisé pour résoudre l’enquête.
      Le côté classique, un meurtre, des gentils, des méchants et forcement chez les gentils un méchant et chez les méchants un gentil. lol
      Vraiment à découvrir pour le background...

      Supprimer
  2. Bon ça me dit rien en fait ! C'était le commentaire utile du jour

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire qui aura au moins eu l'utilité de m'avoir fait sourire avant d'aller dormir... ;-)

      Supprimer