dimanche 3 mai 2020

L'Interdépendance 2. Les Flammes de l'Empire - John Scalzi

Toujours aussi fun !

De retour dans le Flux... Après L'effondrement de l'Empire, John Scalzi nous revient avec la suite de sa série L'Interdépendance : Les Flammes de l'Empire. Et c'est un retour gagnant, ce deuxième opus est à la hauteur du premier. 

L'intrigue des Flammes de l'Empire reprend là où nous l'avions laissée à la fin du premier volume. Et si comme moi vous avez besoin d'une piqûre de rappel pour vous replonger dans le contexte, je vous engage à lire la chronique synthétique de Feyd Rautha sur le premier tome. Sinon pas de panique, John Scalzi dans la première partie présente un résumé complet de l'épisode précédent.

Nous retrouvons l'Emperox Cardenia qui a un rôle prépondérant, Marce le scientifique qui se démène pour expliquer que le Flux va se tarir, Kiva toujours aussi badasse, Nadashe qui croupit en prison etc... tout ce petit monde va se retrouver au centre de l'attention. Chacun tirant les ficelles pour asseoir son pouvoir, le prendre ou tout simplement régler ses comptes. John Scalzi nous livre un second roman haletant, sans temps mort, avec beaucoup d'humour (comme à son habitude !), léger et en même temps assez profond sur la psychologie humaine. Evidemment ici tout est exacerbé, les complots, meurtres et trahisons sont légion mais l'auteur dépeint la nature humaine avec justesse. Avec une petite préférence pour Marce qui présente les faits grâce à des données scientifiques et est discrédité par un tas de commentateurs politiques et/ou religieux (toute ressemblance avec notre monde étant purement fortuite !)

Avec Les Flammes de l'Empire, John Scalzi nous permet de lire un space opéra épique, bourré d'action avec des personnages hauts en couleur. Tout en restant très traditionnel, l'auteur arrive à nous surprendre avec de nombreux rebondissements inattendus. Mais ce n'est pas qu'un roman d'aventure, c'est aussi un livre qui nous interroge sur notre propre Monde : difficile de ne pas faire le parallèle entre les changements climatiques et l'arrêt du Flux avec les conséquences que cela va entraîner au niveau des migrations de populations. Mais il nous questionne aussi sur le rôle des scientifiques et comment réagir face à l'obscurantisme et à la négation de la réalité...

En conclusion, Les Flammes de l'Empire est un roman intelligent, sans prise de tête, qui ne nous enferme pas dans les stéréotypes. Dépaysant, fun, drôle il n'a qu'un défaut celui d'être beaucoup trop court. Et l'Interdépendance est en passe de devenir la saga incontournable du moment !




Amérique du Nord (8/17)





10 commentaires:

  1. Le premier volume de cette histoire était très bon, celui-ci est juste excellent. Merci pour le lien au passage !

    RépondreSupprimer
  2. Excellent Scalzi ^^
    J'ai préféré ce tome au premier de mon coté et j'ai hâte de lire le T3 qui attends dans ma PAL VO déjà :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui c'est du bon Scalzi. Bonne lecture alors... grrrr !

      Supprimer
  3. Le résumé complet de Scalzi, c'est en "préface" ou dans le roman en lui-même ? C'est bon à savoir en tout cas, c'est toujours agréable - moins quand c'est dans le récit et qu'on enchaîne les tomes, mais bon. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dans le récit... si tu enchaînes, il va y avoir redondance pour toi. Demandes à Lune ce que ca fait ? ;-)

      Supprimer
  4. Bon à savoir que la suite est à la hauteur du premier... faudrait que je le lise celui-là d'ailleurs, peut-être cet été qui sait ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment une bonne saga, l'univers, les personnages, les intrigues... tout est là. C'est léger mais pas ca tient la route, c'est bien construit et efficace !

      Supprimer
  5. Je suis en retard sur ce coup mà, mais le bon côté de la chose, c'est que j'ai deux Scalzi à me taper !

    RépondreSupprimer