samedi 9 mai 2020

L'apprentissage du guerrier - Lois McMaster Bujold


Couverture d'un autre temps

La saga Vorkosigan est une immense fresque de space opera de Lois McMaster Bujold qui comporte pas moins de dix-sept romans à ce jour dont plusieurs ont reçu les prestigieux prix littéraires Hugo, Nebula ou Locus... Le plus compliqué est de trouver la bonne porte d'entrée, l'ordre de publication ne suivant par forcément l'ordre chronologique, il m'a fallu faire un choix. J'ai donc commencé par L'apprentissage du guerrier, le premier écrit par l'autrice.

L'apprentissage du guerrier permet de faire connaissance avec le héros ou plutôt l'anti-héros de cette saga Miles Vorkosigan. Petit bout d'homme au physique ingrat, un peu plus d'un mètre quarante, très fragile physiquement, il compense ses faiblesses physiques par une intelligence accrue et une éloquence hors du commun. Homme de parole, il est également très généreux envers les personnes en difficulté.

Miles, malgré ses difficultés physiques, passe les tests pour entrer à l'académie militaire de Barrayar. Mais contrairement aux autres hommes de la famille, il échouera assez vite. De retour chez lui, il décide d'aller retrouver sa grand-mère sur la planète Béta. Pour ce voyage il se fait accompagner de son garde du corps et de la fille de celui-ci. En effet Miles fait partie de la haute société Barrayarienne, c'est un Seigneur au sens premier du terme. Le voyage vers la planète Béta connaît quelques péripéties et voilà que Miles se retrouve par un malheureux concours de circonstances à la tête d'un vaisseau de mercenaires !

De la Science Fiction militaire pure et dure, des aventures aussi invraisemblables que nombreuses, de l'action, de l'humour... de quoi passer de bons moments encore faut-il être le bon public pour cela. Pour ma part, cela ne prend pas. Je m'ennuie devant tant de platitude, je m'agace devant tant d’énormités et d'incrédibilités. J'aimerais bien vous dire que l'univers est sympa mais là aussi j'ai beaucoup de mal avec la dichotomie des mondes : Le Barrayar militaire face au Béta hédoniste et libertaire. Le personnage atypique ne me convient pas beaucoup plus, il est l'archétype des clichés de la SF...

Bref, ce roman regroupe à lui seul tout ce que je n'aime pas dans la science-fiction et il va de soi que je ne poursuivrai pas la série. Mais je vous renvoie sur le blog du Lutin qui elle a adoré cette saga.



16 commentaires:

  1. Et voila, en fait je pense vraiment il te manquait vraiment le background des deux tomes précédents pour comprendre les subtilités des deux peuples qu'on explore bien plus en détail (vu qu'ils se classent plus en SF politique) et qui sont bien plus complexes que l'image que tu en a eu sur celui ci.

    Personnellement je n'aurais jamais classé ça en SF militaire vu qu'il échoue à entrer dans le militaire, plus en aventure space opera si on veut. Mais ça se discute sur ce tome peut etre. Enfin c'est surtout que la série est très diverse et change beaucoup au fil du temps donc j'ai pu oublier ce coté militaire qui n'existe plus du tout dans les tomes avancés (qui se tournent bien plus sur le coté enquête, mystères, exploration des autres mondes...)

    Il faut voir aussi que c'est une série des années 80, donc c'est les personnages atypiques de ce genre n'étaient pas du tout la norme à l'époque. Sur ce point c'est plutôt elle qui a inspiré d'autres séries ensuite pas l'inverse (c'est comme de dire que Tolkien c'est cliché avec ses elfes et nains, même si c'est devenu effectivement cliché maintenant)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut être mais je me suis quand même ennuyé et c'est tellement improbable que ca me saoule. Je ne suis pas bon public avec ce genre d'histoire... :-/

      Supprimer
  2. c'est bien dommage de ne pas avoir commencé avec "Cordelia Vorkosigan" suivi de Barrayar pour bien comprendre la complexité du terrain de jeu. Miles en tant que Vor (noble) proche du trone, formé militairement mais membre de la police secrète puis auditeur de l'empereur est envoyé pour démêler les situations les plus inextricables en compagnie de son cousin Ivan. C'est sherlock holmes et Watson avec, si besoin, le pouvoir de déclencher une guerre lachés sur la galaxie. Tous les livres sont bien construits, intelligents, droles et permettent à l'auteure d'explorer des sujets d'actualité : les questions de genre, le clonage, la cryogénisation, la manipulation génétique. Franchement c'est dommage de passer à coté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut être que je suis passé à côté de quelque chose mais le gamin qui débarque de nulle part et qui arrive à prendre un vaisseau de mercenaires sans difficulté majeures cela va au-delà de mon entendement. ;-)

      Supprimer
  3. Ta description de ce livre : « de la Science Fiction militaire pure et dure, des aventures aussi invraisemblables que nombreuses, de l'action, de l'humour... de quoi passer de bons moments », donne pourtant bien envie.

    Mais pour le coup je vais suivre les conseils de Lianne & Vicarious est chercher un ordre de lecture plus approprié pour en arriver à L'apprentissage du guerrier.
    (Et jeter un coup d'oeil à ce qu'en dit Lutin)

    Merci à vous trois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que ca doit plaire au plus grand nombre sinon il n'y aurait pas 17 romans écrits et traduits... mais ca ne me correspond pas aujourd'hui !

      Supprimer
  4. Au moins ça t'enlève directement 16 livres potentiels à lire, c'est déjà ça - le positif, toujours le positif.
    Je ne sais pas si je tenterai un jour, notamment du fait du nombre de tomes, mais je pense pouvoir être un peu plus client que toi. Peut-être un été...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au contraire je suis déçu... j'adore les sagas en théorie parce qu'en pratique j'en ai pas beaucoup trouvé qui me conviennent vraiment !

      Je pense que tu es meilleur public que moi, alors ca peut le faire ! ;-)

      Supprimer
  5. Même situation que Baroona, je tenterais bien l'aventure mais le nombre de tomes me rebute un peu... et je commence déjà à avoir une liste longue comme pas permis de space-op à rattraper l'été xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien ne t'oblige à tous les lire et puis avec un peu de chance un seul suffira... lol

      Supprimer
  6. Malgré cette froide présentation, j'ai bien envie de me laisser tenter. Mais dix-sept volumes, quand même…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Série en cours...
      Curieux d'avoir ton avis mais je connais un chien qui en a lu un autre de la saga et qui a abandonné l'idée aussi. ;-)

      Supprimer
    2. Oui, et je ne regrette pas d'avoir stopper ma découverte de cette saga vu ce que tu dis de ce tome.

      Supprimer
    3. Et si j'avais lu ta chronique avant... lol

      Supprimer
  7. Dommage, rencontre ratée, ça arrive ! C'est vrai que j'ai aussi commencé par Cordelia Vorkosigan et Barrayar, qui expliquent pas mal de background, mais aucun roman ne plaît pas à tout le monde :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le background n'aurait pas été suffisant. J'ai trouvé l'intrigue faiblarde et trop de facilités improbables dans la vie de Miles.

      Supprimer