vendredi 19 avril 2019

Comment parler à un Alien ? - Frédéric Landragin


Enrichissant et passionnant

Comment parler à un Alien ? de Frédéric Landragin est le premier titre de la collection Parallaxe lancée en fin d'année dernière par Le Bélial. Il s'agit d'une collection dédiée à la vulgarisation scientifique. Si vous voulez en savoir un peu plus sur cette collection, je vous invite à lire la présentation sur le site du Bélial.

Ce premier essai qui s'intéresse à la linguistique et au langage est explicité à travers de nombreux romans et nouvelles de Science Fiction mais aussi de quelques films comme Premier Contact. Frédéric Landragin est docteur en informatique-linguistique et directeur de recherche au CNRS. Mais surtout c'est un excellent pédagogue - pas besoin de s'y connaître en linguistique pour comprendre de quoi il parle - et un passionné par les domaines de l'imaginaire. 

Dans l'introduction, l'auteur nous pose les bases de linguistique, quelques fondements sur lesquels il va articuler son propos. On rentre directement dans le vif du sujet et on découvre un univers assez vaste, complet parfois compliqué. Heureusement Frédéric Landragin rend le propos compréhensible et arrive à nous passionner.

Le premier chapitre - De la Science-Fiction à la Linguistique-Fiction - est entièrement consacré au roman de Ian Watson, L’enchâssement qui est un procédé de linguistique que nous utilisons tous sans même le savoir. Le fait d'avoir lu le roman de Watson (ce qui n'est pas mon cas !) est sûrement un plus  mais n'est pas indispensable pour comprendre les différentes théories exposées.

Le second chapitre - Origine et évolution des langues naturelles - est passionnant. Il nous rappelle que les langues sont vivantes et qu'elles peuvent/doivent évoluer et que certaines d'entre elles vont disparaître. Mais aussi que les anglicismes et autres néologismes ne sont que le reflet du monde dans lequel on vit. Il y voit plutôt un enrichissement qu'un appauvrissement de notre langue, n'en déplaise aux conservateurs de tout poil ! 

Le chapitre suivant s’intéresse aux langues artificielles et leur intérêt. On connait tous l’Espéranto mais il y en a une flopée d'autres comme le fameux Klingon de Star Strek. Linguistique et philosophie sont de fait liés quand il s'agit de créer une nouvelle langue.

Le quatrième chapitre est le plus ardu, c'est aussi mon préféré, une magistrale leçon sur Les éléments constitutifs d'une langue. Je pense que je relirai ce chapitre pour m'imprégner de tous ces termes barbares inhérents à la langue. On appréciera particulièrement l'explication de la syntaxe avec Maître Yoda en exemple. 

Et enfin le dernier chapitre nous parle du contact avec les Aliens et la difficulté voire l'impossibilité de se comprendre : tout ça pour ça. A force d’exemples pris dans la littérature, Frederic Landragin montre que beaucoup d'auteurs ont réfléchi au problème, y ont remédié mais que la réalité sera bien plus compliquée...

Pour conclure, l'auteur fait référence à de nombreux romans et/ou nouvelles de Science Fiction. Le fait de ne pas connaître ces références ne dérange pas la compréhension du propos mais cela doit être un plus indéniable d'en avoir lu quelques-unes. N'en ayant lues et/ou vues que très peu j'ai préféré les parties d'ordre plus général sur la linguistique. J'ai découvert un monde merveilleux, étonnant et captivant...  Comment parler à un Alien ? est donc très instructif et Frédéric Landragin un passionné passionnant !

Bref, à lire pour tous ceux qui veulent des réponses aux questions qu'ils ne se sont jamais posées sur la linguistique


18 commentaires:

  1. Je pense que ça doit être très intéressant mais un peu ardu pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas non plus mon domaine de prédilection... je ne dis pas que j'ai tout compris mais j'ai appris une tonne de truc. Et l'auteur sait transmettre sa passion.

      Supprimer
  2. il me fait envie, mais d'un autre côté, ce n'est pas vraiment un roman... je suis hésitante sur le coup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça permet de découvrir la face caché de nos langages, c'est très intéressant et surtout ça change des sciences "habituelles"

      Supprimer
  3. Pour l'avoir entendu dans "La Méthode scientifique", j'avais trouvé l'auteur effectivement très pédagogue et hyper intéressant. Tu me confirmes - d'autant plus avec ton manque de références qui me parle complètement ^^ - qu'il me faudra lire ce titre à l'occasion, merci de ton retour. =D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C est très instructif. Et ça peut se lire par petites touches.

      Supprimer
  4. Une approche assez singulière de la linguistique. Ca pourrait bien me tenter.

    RépondreSupprimer
  5. Excellente approche, cette lecture m'a passionné. J'ai tout de même été surpris que l'auteur n'évoque pas la saga préhistorique de Pierre Pelot, "Sous le vent du monde", qui offre de très bons exemples du fonctionnement d'un protolangage. Certes, on dépasse la sphère du langage alien ! (mais c'est aussi le cas avec "Epépé" de Karinthy...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas cette saga de Pierre Pelot.

      Et passionnant en effet.

      Supprimer
  6. Oh là l enchassement une claque quand j ai lu ce désormais classique et Watson un auteur anglais pas assez considéré. Faut y aller les jeunes

    RépondreSupprimer
  7. Je suis venu voir si tu avais répondu à mon commentaire et je remarque que je n'en ai pas laissé !
    Donc voici ce que je voulais te dire à propos de ce livre dans ce commentaire fantôme : Comme Baroona, j'avais écouté le podcast de La méthode scientifique, et même si cela était fort instructif, les essais ne me tentent guère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus mais j'aime tout ce qui tourne autour des mots et comme je n'y connais pas grand chose, c'est intéressant !

      Supprimer
  8. J'avais un peu peur du côté ardu mais je pense y jeter un oeil quand j'en aurais terminé avec l'autre titre de la collection sur le cinéma.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'étant pas cinéphile pour un sous, je n'ai pas pris celui-ci...

      Supprimer