lundi 11 février 2019

Avalanche Hôtel - Niko Tackian


Trop prévisible

C'est en parcourant le blog de Lune que j'ai découvert ce roman. Il fait en effet partie de ses prévisions de lecture. Etant souvent de bon conseil, j'ai décidé de lui faire une nouvelle fois confiance. Pour rappel, elle m'a incité à lire Avec joie et docilité de Johanna Sinisalo et Mes vrais enfants de Jo Walton...

Avalanche Hôtel est un thriller au parfum de mystère. Les cinquante premières pages sont assez obscures et un peu folles. Ambiance paranoïaque et histoire énigmatique ouvrent ce roman.  En janvier 1980, sur les hauteurs de Montreux, Joshua Auberson, un agent de sécurité, se réveille nu dans une chambre d'un grand palace où il travaille. En janvier 2018, ce même Joshua, inspecteur de police, se réveille à l’hôpital après avoir été pris dans une avalanche. Réalité, rêves, souvenirs...  tout s’entremêle ! Joshua essaye de faire le point sur ce qui lui arrive... et nous aussi.

Le récit très rythmé, les chapitres courts et les révélations savamment distillées font de ce roman un excellent page-turner. L'auteur nous promène au fil des pages en ajoutant du mystère chaque fois que l'on croit avoir une réponse. C'est terriblement efficace mais c'est aussi là que se trouve la limite de l'exercice : de rebondissements en rebondissements, la crédibilité se fissure. Mais il faut admettre que Niko Tackian sait jouer avec le lecteur.

Autre point fort du récit, l'ambiance du livre. Les descriptions des paysages sont parfaites, très visuelles. L'atmosphère glacée des montagnes suisses est parfaitement rendue. Les protagonistes ne sont pas en reste, les personnages sont hauts en couleur. 

Après un début difficile, j'ai été happé par l'histoire. Le jeu sur la mémoire et les souvenirs était intéressant. Puis tout doucement j'ai senti l'intrigue devenir improbable. A ce moment là, je me suis dit que si la fin tenait la route ce serait quand même un bon bouquin, sinon j'aurais perdu mon temps...

Et au final un énorme suspense dont on devine les grandes lignes assez rapidement, c'est on ne peut plus abracadabrantesque. Alors non, je n'ai pas perdu mon temps, le voyage en terre helvétique est sympa, l'ambiance glaciale est bien rendue, c'est bien écrit, ça se lit vite (le roman est court !), le suspense est maintenu tout du long... mais comme quasiment à chaque fois que je lis un thriller je suis déçu par la résolution de l'énigme. En cause cette fameuse suspension d’incrédulité !

En conclusion, Avalanche Hôtel conviendra à tous les amoureux du genre.





4 commentaires:

  1. Tu délaisses la SF en ce moment ?
    En plus tu lis de + en + de nouvelles. Où est notre maki.
    L'humain a t-il détruit son habitat naturel ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rassure-toi, ce n'est pas pour autant qu'il apprécie ses lectures, tout n'a pas changé. =P

      (pour le nombre de thriller que je lis, je vais éviter d'en lire des "moyens", je passe. ^^)

      Supprimer
    2. @chien : c'est un hasard des sorties. J'ai un creux dans mon planning mais le 21 mars j'ai du Scalzi et du Genefort pour de la vraie SF ! Et en avril 5 sorties imaginaires. Et j'ai décidé de lire quelques nouvelles, la prochaine sera celle d'Emmanuel Quentin chez 1115 éditions qui sort demain.

      @Baroona : je n'arrive pas à la cheville de notre ami canin dans l'appréciation relative des oeuvres. Et si tu as un bon thriller à me conseiller je suis preneur.

      Supprimer
  2. Non, même moi qui suis grande amatrice de thriller ça ne me tente pas ^^

    RépondreSupprimer