vendredi 26 janvier 2018

Eleanor Oliphant va très bien - Gail Honeyman


Inattendu, drôle et émouvant

Ne jamais choisir un livre pour son titre, ne jamais choisir un livre pour sa couverture. Mais c'est exactement ce que j'ai fait ici. Et pour couronner le tout, en quittant les sphères de l'imaginaire pour un roman d'un tout autre genre (genre que je ne saurais définir d'ailleurs !) : quelle folie !!

J'avais repéré ce livre, enfin ce titre et cette couverture, sur les réseaux sociaux. Le côté minimaliste de la présentation m'avait intrigué et j'étais assez curieux de voir ce qui se cachait derrière ces allumettes. Le seul petit hic, le prix du fichier numérique 14.99€ avec de surcroît son inutile verrou numérique ! Prix que je définirais d'excessif. (Entre 10 et 12 euros, j'aurais succombé d'emblée !) Par chance, une promo sur ce titre est en cours jusqu'au 4 février (3.99€). L'occasion était trop belle de se lancer vers l'inconnu et à moindre coût... 

Le début est difficile, me voilà plongé dans la vie d'Eleanor Oliphant, une comptable d'une trentaine d'années, seule, vodka-dépendante dont la vie est d'une routine déconcertante. Sans amis, avec comme seule compagnie une plante verte, sa vie se réduit à son boulot. Ses contacts avec sa famille se limitent au coup de fil hebdomadaire de sa mère,  Personnage asocial, elle se réfugie dans sa solitude, ce qui ne l’empêche pas de porter un regard décalé et acerbe sur le monde extérieur. Sa rencontre avec un musicien va changer ses habitudes, sa vie et rouvrir les plaies du passé.

Entre rires et larmes, on découvre petit à petit le drame qui s'est joué durant l'enfance d'Eleanor. Ce roman est un véritable page-turner. Avec une écriture fluide, l'auteure nous raconte une histoire simple et émouvante. Plein de bons sentiments, à la fin heureuse, avec beaucoup d'espoir et d'optimisme, ce récit marque quand même par sa dureté et sa complexité. 

Au final, j'ai passé un très bon moment en compagnie d'Eleanor Oliphant, roman à la fois drôle et émouvant, acerbe et tendre. Un personnage et une histoire que je ne suis pas prêt d'oublier. 

Ne jamais choisir un livre pour son titre, ne jamais choisir un livre pour sa couverture mais parfois cela révèle de belles surprises.


Sur mes brizées et Léa Touch Book ont bien aimé aussi.

10 commentaires:

  1. Tu m'as perdu à ce moment là : "l'auteure nous raconte une histoire simple et émouvante. Plein de bons sentiments, à la fin heureuse, avec beaucoup d'espoir et d'optimisme"

    Moi je veux des feel bad book !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'es pas la cible, c'est sur ! Reste que ce n'est pas si "rose" que ça, il y a pas mal d'ombres au récit.

      Supprimer
  2. J'approuve de sortir un peu de ses sentiers familiers ^^ Je ne sais pas trop si ce livre pourrait me plaire mais il est vrai que le titre est intriguant. Quel chouette nom pour un personnage de roman :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Autant je suis sur qu'il ne plairait pas à notre ami canin ci-dessus, pour toi je pense que ça pourrait le faire. ;-)

      Et je vais continuer à aller voir à droite à gauche pour varier les plaisirs de lecture. Même si nous avons avec l'imaginaire un éventail de possibilités... :-)

      Supprimer
  3. Contente qu’il t’ait plu :) !

    RépondreSupprimer
  4. J'avoue que je le trouve intrigant également, et je suis bien tentée, mais j'ai peur qu'au final il ne me plaise pas. Les bons sentiments et moi, on peut être soit très amis, soit pas du tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon sentiment, il y a quand même derrière un profil psychologique "intéressant" et une histoire bouleversante.

      Supprimer
  5. Tu titilles ma curiosité, il se pourrait que je passe à l'action :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En parcourant ton blog, je pense que ce livre est fait pour toi. il est plus dans ton univers que dans le mien ;-)

      Supprimer