mercredi 15 février 2017

Le sommeil des géants - Sylvain Neuvel


"Il est arrivé un peu par surprise, mais semble avoir des atouts pour convaincre. Avec une narration basée sur des comptes-rendus d'entretiens, des journaux intimes, etc, et semblant embarquer une bonne dose de Sense of Wonder, j'avoue être curieux". Voilà ce que disait Lorhkan à propos de ce roman de Sylvain Neuvel. 

Pour ma part, je n'en avais jamais entendu parler... une petite recherche sur le net s'imposait. Sur Babelio, 3 avis plutôt dithyrambiques (4 et 5 étoiles), sur Goodreads une note moyenne de 3,8 avec une large majorité de bons commentaires et la quatrième de couverture laissait espérer de bonnes choses.

Alors pourquoi pas ?

Je sens que vous me voyez venir. Je ne vais pas y aller par quatre chemins, comment dire...  le "Alors pourquoi pas ?" d'avant lecture se transforme en " Mais pourquoi ?!" une fois celle-ci terminée. 

Reprenons depuis le début, je vous paraphrase la quatrième de couv': Rose, une gamine de onze ans, chute dans un immense trou en faisant du vélo. Quand elle reprend ses esprits, elle découvre qu'elle est allongée au creux d'une énorme main métallique . Vite prévenus, les militaires sécurisent les lieux et commencent à étudier cet objet hors norme. Tout défie l'entendement, cette main reste un mystère. Dix sept ans plus tard, Rose qui est devenue physicienne, se retrouve chargée d'étudier la main que les militaires ont abandonnée faute de trouver une explication.

Déjà ça commence mal, la gamine qui découvre la main va un peu par hasard étudier l'objet deux décennies plus tard la coïncidence est un peu facile. Que les militaires abandonnent un objet arrivé d'on ne sait où parce qu'ils n'ont pas de solution est complètement invraisemblable. Et si je vous dis que forcément notre physicienne va faire des découvertes extraordinaires et engendrer une crise diplomatique mondiale amenant les prémices d'une troisième guerre mondiale, vous allez me dire que c'est le scénario d'une série B... bah oui c'est ça, un bon gros scénar pour un blockbuster américain.

Pour arranger les choses, les personnages sont caricaturaux. Le linguiste, métier on ne peut plus fun, est forcément mal dans sa peau, renfermé, mais un maillon essentiel de l'histoire. La militaire, elle, est la meilleure mais aussi insoumise et rebelle, logique ! Ajoutez un Monsieur X qui tire les ficelles, un vrai comploteur à la X-Files... 

Scientifiquement ça ne tient pas beaucoup la route, beaucoup de raccourcis, de coups de chance, de hasards. Géopolitiquement non plus, on est dans l'invraisemblance du début à la fin, c'est désespérant !

Et pour finir, l'éditeur nous annonce sur la couverture (avec le bandeau rouge qui va bien) "Captivant, entre World War Z et Seul sur Mars". Je n'ai pas lu World War Z mais le rapprochement avec Seul sur Mars me laisse plus que perplexe. Le rapport le plus probable serait avec Goldorak mais c'est peut-être moins vendeur !!

Je vais essayer de conclure sur une ou deux notes positives, l'idée originelle est intéressante.  La structure du roman sans être novatrice est plutôt bien vue : les différents dossiers reprenant les dialogues, les écoutes, les interrogatoires, les journaux intimes... sont au service de l'histoire en distillant régulièrement des informations cruciales, allant de révélations en questionnements. Procédé efficace et assez bien maîtrisé.

Je suis fort critique sur ce livre, à mon grand regret ; ça me désole toujours de descendre un livre. Ce n'est que mon avis, très subjectif, et évidement pas le plus représentatif. Toujours est-il que d'autres ont trouvé ce livre fantastique. Si vous mettez votre incrédulité de côté, que vous voulez un divertissement musclé saupoudré de complot et d’étrangeté, alors peut-être que vous prendrez plaisir à découvrir ce qui se cache derrière ces géants.


Les avis de Stelphique, Emma's books

Défi Lecture 2017 : #54. un livre d'un auteur québécois.



12 commentaires:

  1. Des fois, ça ne passe pas. Personnellement ça a l'air un peu trop tiré par les cheveux pour que ça me plaise.

    Pour info, le rapprochement avec World War Z doit tenir à la structure du roman, WWZ est construit de façon similaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour l'info... un peu léger comme comparaison. :-/

      Supprimer
  2. Alors là, je ne suis pas d'accord du tout, mais pas du tout. Je suis sûr qu'une résurgence de Goldorak ferait un tabac !

    Concernant Le sommeil des géants, n'est pas Wilson qui veut. Sur un sujet pareil, Wilson aurait fait un magnifique roman, comme il l'a déjà prouvé dans ces romans où survient l'extraordinaire.
    En tout cas, ravie de ta critique, car avec un pitch comme cela, j'aurais pu me laissé avoir aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que ce livre n'est pas fait pour les "fans" de SF.
      Après Wilson ne fait pas l'unanimité non plus ;-)

      Supprimer
  3. tiens donc!
    Toi aussi tu te lâches! Cela fait du bien de lire des critiques qui flinguent à l'occasion. je me marre à chaque fois. Sorry, c'est pas bien, je sors...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est rare et je n'aime pas çà... derrière le lecteur que je suis, il y a un auteur qui a travaillé et il faut aussi le respecter.
      Après quand ça ne plait pas, ca ne plait pas... très subjectif tout çà ;-)

      Supprimer
  4. Ah oui.....C'est le moins que l'on puisse dire que tu n'as pas aimé....Tu as en tout cas, argumenté ton choix! Toujours intéressant de voir deux avis opposés ;)
    Merci pour le lien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'essaye toujours d'expliquer pourquoi je n'aime pas (et c'est beaucoup plus facile que l'inverse d'ailleurs !)
      Je t'en prie, les blogs sont faits pour être partagés, lus...

      Supprimer
  5. Bon ben tu sais quoi ? Merci d'enlever un livre de ma wishlist 2017 ! :D

    RépondreSupprimer
  6. Ah mince, je l'ai acheté la semaine dernière :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon avis est subjectif peut être que ce livre te plaira. Wait and see... ! ;-)

      Supprimer